Exposition, restaurations, rétrospectives : Marcel Carné Superstar !

mardi 6 novembre 2012 - 16:18 | Showbizz
Amoureux du Réalisme Poétique (ou "Fantastique social") du duo Jacques Prévert - Marcel Carné ou néophytes de cette époque à part dans le Cinéma Français, voici pour vous une avalanche de bonnes nouvelles.

Des oeuvres mythiques en versions restaurées : Le Quai Des Brumes et Les Enfants Du Paradis

Emblématiques d'un genre cinématographique aussi éphémère qu'inoubliable, deux des oeuvres maîtresses du Septième Art refont leur apparition dans les salles obscures et dans vos lecteurs dans des versions restaurées aux petits oignons.

Quai des brumes


Le Quai Des Brumes (1938) avec Jean Gabin, Michèle Morgan, Pierre Brasseur et Michel Simon (rien que ça !)
"Au Havre, Jean, un déserteur, cherche à se cacher avant de pouvoir quitter le pays. Grâce à un clochard, il trouve refuge dans une baraque du port où il fait la connaissance d'un peintre singulier et de Nelly. Il tombe amoureux de la belle jeune femme, orpheline, qui est sous la coupe du misérable Zabel…"

Servi par une incroyable atmosphère, à mi-chemin entre L'Expressionnisme Allemand des années 20 et le Film Noir Américain des années 40, Le Quai Des Brumes est indéniablement un classique du cinéma français. Sorti à l'aube de la Seconde Guerre Mondiale, le film de Marcel Carné (d'après le roman de Pierre Mac Orlan avec des dialogues de Jacques Prévert, des décors d'Alexandre Trauner et une lumière d'Eugen Schüfftan) sera, malgré la censure (en amont et en aval du tournage) un succès à la fois critique et public. Sans oublier que c'est dans Le Quai Des Brumes que l'on retrouve une des plus célèbres répliques du cinéma : "T'as d'beaux yeux tu sais ".

Le film est à (re)découvrir dans les salles obscures depuis le 31 octobre et dans une superbe édition Blu-Ray depuis le 23 octobre, accompagné d'un livret de 20 pages écrit par Ginette Vincendeau et d'une passionnante série de bonus (une introduction au long-métrage, un module sur le travail de restauration ainsi que qu'un documentaire - Sur Le Quai - de 44 minutes).

Les enfants du Paradis


Les Enfants Du Paradis (1943) avec Arletty, Jean-louis Barrault, Pierre Brasseur, Marcel Herrand, Maria Casares
" Fin des années 1828. Sur le boulevard du Temple à Paris, alias boulevard du Crime, parmi les acteurs et les bateleurs, l’amour et la mort jouent la comédie. C’est d’ici que part la ronde capricieuse du destin qui contrarie toujours l’amour de la belle Garance et du mime Debureau. Autour d’eux, d’autres destins se jouent : celui de Nathalie, amoureuse de Debureau, et de Frédérick, amoureux de Garance…"

Classique par excellence, Les Enfants Du Paradis est considéré par beaucoup comme un des plus beaux films du monde. Sur les magnifiques dialogues de Jacques Prévert, tourné dans des conditions difficiles pendant l'Occupation (le décorateur Alexandre Trauner et le compositeur Joseph Kosma, juifs, travailleront d'ailleurs dans la clandestinité), le long-métrage (de plus de trois heures) de Marcel Carné a également bénéficié d'une très belle restauration.

En plus d'une ressortie en salle (depuis le 24 octobre), Les Enfants Du Paradis ressort dans une édition double (DVD et Blu-Ray) également accompagnée d'un livret et d'une myriade de suppléments : interviews, reportages, focus sur le travail de restauration, galeries de photos et d'esquisses, extraits d'émissions, etc. Un pur bonheur !

Exposition et rétrospectives à la Cinémathèque Française

Au-delà de ces ressorties, vous aurez du mal à passer à côté de la remarquable exposition consacrée aux Enfants du Paradis à la La Cinémathèque Française.

Exposition les enfants du paradis


Ouvert depuis le 24 octobre 2012 et en place jusqu'au 27 janvier 2013, cet évènement offre aux cinéphiles parisiens et franciliens une exposition riche et unique, rassemblant à la fois les archives des collections de la Cinémathèque française (constituée pendant la guerre grâce à l'amitié qui liait son fondateur Henri Langlois et les frères Jacques et Pierre Prévert et enrichie en 2009 par l'acquisition de la collection personnelle de Marcel Carné et par le don, en 2010, du scénario original manuscrit de Jacques Prévert), de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé et autres documents provenant de collections privées.

Exposition Les Enfants du Paradis


Plongés dans les décors des Enfants du Paradis (le visiteur se retrouve sur le "Boulevard du Crime" à Paris, devant la façade du Théâtre des Funambules, reconstituée, où trône la silhouette du mime Baptiste), on navigue entre peintures représentant les maquettes des décors, dessins, affiches, photographies, matériel publicitaire, ainsi que des costumes portés par les comédiens, ou encore la caméra de Marcel Carné ainsi qu'un tableau de Moïse Kisling, représentant Arletty, allongée et nue.

Exposition Les Enfants du Paradis


À noter, enfin, que La Cinémathèque Française propose parallèlement une rétrospective complète de l'oeuvre de Marcel Carné, ainsi qu'un hommage aux frères Jacques et Pierre Prévert.

... En attendant la ressortie de Les Visiteurs Du Soir le 5 décembre !

Confessions en bibliothèque

Vous en voulez encore ? Pas de souci !

Les Enfants du Paradis - le scénario original


Les Enfants du Paradis - le scénario original (Arte Éditions Gallimard) : Ce bel ouvrage réunit le Scénario original reprenant le manuscrit original déposé à la Cinémathèque nationale et comprenant les indications de mise en scène de Jacques Prévert et un Cahier illustré de 16 pages (photos, lettres et extraits des carnets de Jacques Prévert) annoté par la spécialiste de Jacques Prévert, Carole Aurouet.

Arlett y paroles retrouvées


Arletty, paroles retrouvées (Éditions La Tour Verte) : un livre d'entretiens (recueillis en 1984) entre Arletty et le journaliste Robert de Laroche. Au soir de sa vie, la mythique actrice revient avec tendresse et humour sur sa carrière. Dessinant le portrait d'un autre temps du Spectacle et d'une époque survoltée où tout était possible, l'interprète de Garance témoigne longuement sur la fin de la Belle Epoque, sur l'Entre-deux-guerres et se remémore ses diverses rencontres avec des personnages mythiques (Michel Simon, Pierre Brasseur, Prévert, Jean Cocteau, etc.) ou oubliés du Théatre et du Cinéma (Gaby Morlay, Eve Lavallière, …). Presque exclusivement axé sur sa carrière d'artiste, "Arletty, paroles retrouvées" effleure le jardin secret d'Arletty (des souvenirs d'enfance en introduction et quelques rares allusions au sombre épisode de l'Épuration et des confidences sur ses "liaisons dangereuses", son admiration pour Céline ou sa rencontre avec Marcel Aymé).
" Le verbe est tout. Garance, c'était un rôle si bien écrit que cinquante actrices auraient pu le jouer aussi bien que moi ! "

Marcel  Carné, le môme du cinéma français


Marcel Carné, le môme du cinéma français (Éditions Sotéca) : une biographie du cinéaste emblématique du Réalisme Poétique signée par l'historien et journaliste David Chanteranne. S’appuyant sur ses archives personnelles et des entretiens inédits, levant le voile sur des répliques devenues mythiques, (« T’as de beaux yeux tu sais », «Atmosphère, atmosphère») ou la chanson Les Feuilles mortes, ce livre permet de suivre le processus de création de vingt-deux films parmi les plus célèbres de l’Histoire tels que Le Quai Des Brumes et Les Enfants Du Paradis, donc, mais aussi Les Visiteurs Du Soir, Hôtel Du Nord ou Le Jour Se Lève.

Les magiciens du cinéma


Les magiciens du cinéma (Éditions Les Arènes) de N.T Binh, Jean-pierre Jeunet, Philippe Morisson. Des documents inédits ou rares, reproduits en facsimilé, permettent de se redécouvrir l’univers du cinéma des années 1930-1940 : affiches de films, scénarios annotés par Carné, manuscrits de Prévert, décors de Trauner, partitions de Kosma, revues de cinéma…

=> Toutes les infos sur Le Quai des Brumes
=> Toutes les infos sur Les Enfants du paradis

Eléonore Guerra (6 Novembre 2012)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter