Festival international du film de Rome 2012 : le palmarès

samedi 17 novembre 2012 - 22:54 | Showbizz
La récompense suprême du Festival International Du Film De Rome 2012, le prix Marc-Aurèle du meilleur film, est allée à Marfa Girl de l'Américain Larry Clark, portrait de la jeunesse américaine, sur fond de sexe, drogue, rock, violence et racisme.

Mais c'est E La Chiamano Estate (film dont les nombreuses scènes érotiques ont été accueillies par des sifflets et des huées) qui a créé l'événement en remportant deux prix, celui du meilleur réalisateur à Paolo Franchi et celui de la meilleure actrice à Isabella Ferrari.

Festival de Rome: un film italien remporte deux prix sous les huées


Décrit par certains comme une sorte de Shame à l'italienne, le film raconte les affres d'un couple, dont l'homme (Jean-marc Barr) se refuse à faire l'amour avec sa compagne mais satisfait ses appétits sexuels avec des prostituées. Alors que d'aucuns criaient "Honte " lors de la remise du prix, l'actrice italienne, retenant ses larmes, a remercié le jury d'avoir couronné "une oeuvre courageuse", un "film d'auteur".

"Ce film a énervé beaucoup d'entre nous et beaucoup d'entre vous", a prévenu l'un des membres du jury, le réalisateur australien P. J. Hogan avant de remettre le prix. "Beaucoup ont hurlé, d'autres se sont levés pour applaudir. Il a pris tout le monde aux tripes, c'est un film sans compromis. Il sera haï et adoré", a-t-il ajouté.
Quant à Paolo Franchi, s'élevant contre le cinéma "aplati par la télévision" en Italie, il s'est déclaré "très fier d'avoir fait (son film) sans la télévision".

Une autre oeuvre italienne Alì Ha Gli Occhi Azzurri (Ali a les yeux bleus) de Claudio Giovannesi, histoire d'un adolescent égyptien vivant à Ostie, dans la banlieue de Rome, a remporté le prix spécial du jury, qui était présidé par le réalisateur américain Jeff Nichols. Paolo Branchi en a profité pour demander que l'Italie adopte une loi qui permette aux enfants d'immigrés nés dans la péninsule d'obtenir la nationalité italienne.

Le Français Jérémie Elkaïm a remporté le prix du meilleur acteur, pour sa prestation dans Main Dans La Main, une comédie poétique sur l'amour et le destin, signé de Valérie Donzelli, auteur de La Guerre Est Déclarée, grand succès en France.

La Française Marilyne Fontaine a remporté le prix du meilleur espoir pour son rôle dans Un Enfant De Toi de Jacques Doillon.

Ce palmarès clôt une édition 2012, où, contrairement aux précédentes, n'étaient présentées que des premières mondiales, mais que d'aucuns ont jugé "élitiste".
Le festival n'a pas attiré les foules, avec un nombre de billets en baisse de 15%, tandis que la presse accréditée était en revanche plus présente (+15%).

Quant au marché du film, très vanté par le nouveau directeur artistique Marco Müller, il a vu aussi le nombre d'acheteurs en baisse (de 270 à 190) tandis que le nombre de vendeurs (90) est resté inchangé.

Autre déception pour les festivaliers : la "grande surprise" promise par Marco Müller de la part de son 'ami Quentin Tarantino'" a fait un flop. Pas le moindre extrait de Django Unchained, le "western spaghetti" attendu en fin d'année aux Etats-Unis, n'a été montré dans la Ville éternelle.

(17 Novembre 2012 - Relax News)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter