Francis Ford Coppola mécontent de l'industrie hollywoodienne

samedi 3 septembre 2011 - 16:51 | Showbizz
Francis Ford Coppola, le président d'honneur du 37e Festival Du Cinéma Américain De Deauville 2011, a fustigé samedi l'approche commerciale d'Hollywood - qui produit en série "le même film" - , lors d'un échange à bâtons rompus de plus d'une heure avec le public.

Francis  Ford Coppola


"Aujourd'hui, c'est le film indépendant qui incarne le cinéma, certainement pas le cinéma commercial car il répète sans arrêt les films, c'est le même film", a déclaré Francis Ford Coppola, 72 ans, sur la scène d'un auditorium, devant de nombreux cinéphiles.

"Le cinéma génère de l'argent et donc les personnes qui contrôlent cet aspect du cinéma ne veulent pas qu'il soit libre, ne veulent pas qu'il change parce qu'ils ignorent" quelles implications cela aurait sur leurs affaires, a estimé l'homme aux deux palmes d'or et onze oscars, en rendant également un hommage appuyé au public français, "le plus enthousiaste du monde".

Le public y "aime réellement les films, va au cinéma et paie pour cela, vous pouvez être très fiers", a-t-il lancé.

Le président d'honneur du festival, qui se termine dimanche 11 septembre, a également estimé que les attentats du 11 septembre ont éveillé les consciences sur le fait que la population musulmane, qui compte "peut-être un milliard et demi de personnes, figurait parmi les plus pauvres". "Bien sûr, c'est mal d'exprimer quelque chose comme ça avec la violence mais cela a suscité l'attention du monde", a-t-il dit.

Le réalisateur d'Apocalypse Now est revenu sur ce film, palme d'Or à Cannes en 1979, en soulignant que "l'un des problèmes pour faire un film anti-guerre, c'est que l'imagerie des films de guerre" la magnifie, en la rendant "excitante et exaltante".

=> Toutes les infos sur Francis Ford Coppola

(3 Septembre 2011 - AFP)

© 2011 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter