Gainsbourg, vie héro-tique ? (Test DVD)

mardi 8 juin 2010 - 11:25 | Showbizz
Avant toute introduction à Gainsbourg (vie Héroïque), ou stimulation de nos sens par la vision que j’essaierai de vous rendre de ce conte merveilleux sur le phénomène Lucien Ginsburg, quelques lignes étaient voulues. Un bravo particulier à Lucy Gordon, sublime mannequin, actrice de talent, et Jane Birkin dans le film, qui a mis fin à ses jours en mai 2009.

On est venu vous dire que… La vie imaginaire de Gainsbar racontée et dirigée sous les traits sublimes de Joann Sfar est disponible en DVD et Blu-ray, et que personne ne va s’en aller pour le coup. Serge Gainsbourg (Eric Elmosnino dont le mimétisme est hallucinant), l’homme aux mille pêchés renaît de ses cendres, enfin de toutes ses gitanes, pensera-t-on.


L’homme à la tête de chou n’est pas ici révélé en héros d’un biopic commercial ou standard, grosse production. Le réalisateur préfère ses tares à ses vérités. Et ça plait. Ce film est une peinture, une lente fresque artistique animée. On y côtoie des plans lents, on s’attarde tout en se laissant aller. Comme la fumée des cigarettes, l’opium des actrices aussi enivrantes les unes que les autres (Lucy Gordon, Anna Mouglalis, Laetitia Casta, Mylène Jampanoï, et Sara Forestier) nous montent à la tête. Les séquences auxquelles on assiste sont terriblement troublantes, puisqu’on y a l’impression de découvrir Serge à travers le verrou d’une porte, en cachette, s’imaginant alors son univers, sans cesse confronté à sa conscience qui prend autant de place qu’un gros personnage animé, mêlant fantaisie et horreur.
Les images qui défilent devant nous sont véritablement issues du carnet de l’auteur, teintées d’imaginaire. De l’enfance juive, à ses multiples conquêtes, de son génie, à la destruction de l’être…


Après avoir désiré posséder les morceaux de vie de l’homme qui brûla un billet de 500 francs à la télévision, il s’agit maintenant de faire un choix pragmatique entre le DVD et le Blu-ray.
Si vous êtes plutôt classique, à tendance conventionnelle, beau packaging noir classieux, bonus scènes coupées, musique (cannabis interprété par Jean Claude Vannier et Serge Gainsbourg), coulisse d’une vie héroïque et commentaires audio signé Joann Sfar, vous serez contenté par le DVD.
Si vous poussez le vice à chercher plus loin (cela s’avère hautement tentant) voici alors ce qu’on peut en dire : Evidemment, les seuls actions de Gainsbourg, vie héroïque sont fantasmées ou érotiques, dans ce cas, nul besoin d’une version idéale qui accentue le mouvement et les effets spéciaux. Pourtant, l’artiste suivi chante, réinvente l’amour avec les notes (on compte 23 titres). Ca tombe bien, le disque bénéficie d’une piste son Dolby Digital 5.1 presque mythique pour écouter ses cultissimes titres toutes enceintes allumées.

Dans le Blu-ray, on dispose d’une lecture interactive avec des aquarelles du réalisateur et d’une galerie Joann Sfar (affiches non retenues, dessins, etc). Plus d'une heure de suppléments, globalement enrichissants et qui se laissent écouter sans peine.

Un DVD, un Blu-ray, un film... Je t’aime, moi non plus…

DVD et Blu-Ray disponibles à la vente le 1er juin 2010

=> Toutes les infos sur Gainsbourg (Vie héroïque)

Chloé C. (8 juin 2010)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter