George Clooney au Sud-Soudan

mercredi 6 octobre 2010 - 20:30 | Showbizz
L'acteur américain George Clooney est en tournée au Sud-Soudan pour évaluer la situation sur le terrain avant la tenue prévue d'un référendum pouvant mener à la sécession du sud du pays, ont indiqué mercredi des ONG.
La star hollywoodienne a rencontré des responsables de l'ONU à Juba, la capitale de la région semi-autonome du Sud-Soudan, selon des humanitaires.



Il a visité la ville de Malakal, située à la frontière entre le nord et le sud du pays, et a aussi rencontré des habitants de la région contestée d'Abiyé, selon la chaîne de télévision américaine NBC qui accompagnait l'acteur dans ses déplacements.

M. Clooney a exprimé ses craintes d'un nouveau conflit dans cette région, selon la chaîne NBC qui a fourni les rares détails sur ses visites à des chefs de tribus, et sur les sites de charniers.

"Si vous saviez qu'un Tsunami approchait (...) que feriez-vous pour sauver les gens"? a dit Clooney, cité par la journaliste de NBC Ann Curry, en réponse à une question sur la possibilité d'un conflit au Sud-Soudan.

Elle a dit dans un communiqué que M. Clooney "craignait l'éclatement d'un conflit ici".

L'acteur américain doit présenter un rapport sur sa visite la semaine prochaine à Washington.

Les Sudistes doivent se prononcer le 9 janvier 2011 lors d'un référendum portant sur le maintien du Sud au sein du Soudan ou sur sa sécession. Un second référendum est prévu sur le statut de la région contestée d'Abyei, située à la lisière du nord et du sud du Soudan.

=> Toutes les infos sur George Clooney

(6 Octobre 2010 - Afp)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter