George Clooney n'a pas de blog mais défend toujours ses idées politiques

De moins en moins connu pour avoir été le Docteur Ross des Urgences de Chicago pendant quelques années, et de plus en plus connu pour son engagement politique anti-Bush, l'acteur américain George Clooney a démenti mercredi tenir un blog, faisant suite aux propos d'une célèbre éditorialiste américaine, à qui il demande de "clarifier" la présentation de propos qui lui étaient attribués sur son site Internet.
Selon Stan Rosenfield, l'attaché de presse du comédien tout auréolé de son récent Oscar du meilleur second rôle, Clooney s'était vu demander par Arianna Huffington, éditorialiste critique de l'administration républicaine, l'autorisation d'utiliser des citations de la star pour son blog, le "Huffington Post". Mais lundi, George Clooney, lui-même classé à gauche, a découvert que le blog de Mme Huffington présentait ces citations, tirées d'entretiens télévisés, sous forme de "blog", comme s'il tenait lui-même un journal en ligne.
L'acteur "ne conteste pas les citations", a indiqué Mme Rosenfield. "Il a dit que ce sont ses opinions". Mais le problème est, selon elle, que "nous n'avons pas donné la permission d'utiliser ses déclarations sans attribution de sources, pour faire croire qu'il avait écrit un blog pour son site".
"Le bloc-notes de Mlle Huffington est trompeur à dessein et je lui ai demandé de clarifier les faits. Je persiste dans mes déclarations, mais je n'ai pas écrit ce blog (...). Ce ne sont pas mes écrits, ce sont des réponses à des questions, et cela fait une grande différence",
a affirmé de son côté George Clooney dans un communiqué.
Arianna Huffington a qualifié quant à elle l'affaire de "malentendu", assurant qu'elle pensait avoir obtenu le consentement de la star via son attaché de presse.
"S'il y a eu un malentendu, c'est entre Clooney et son attaché de presse. Nous avons fondé notre décision (de mettre ces propos en ligne) sur l'approbation sans réserves que nous avions reçu par écrit", a-t-elle affirmé.
Ces propos de Clooney avaient disparu du "Huffington Post" dès mercredi.
A noter que l'acteur reste cependant l'un des plus engagés d'Hollywood, défendant ses convictions jusque dans ses films. En témoignent les récents et excellents Good Night And Good Luck, sur le maccarthysme des années 50, et Syriana, qui dénonce les relations douteuses entre la politique et les magnats du pétrole.
George Clooney, qui n'hésite donc pas à monter au créneau à la moindre occasion, serait-il en train de suivre les pas de Schwarzy vers une reconversion politique ? Il semble que ça ne soit pas au programme pour l'instant, et vus ses talents de réalisateur et de comédien, c'est plutôt une bonne nouvelle !

A.C. (16 mars 2006 - Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter