Harry Potter et la Cour de Justice

Voilà ce qu’aurait pu être le titre du 8ème tome des aventures du jeune sorcier. Mais ne vous emballez pas, non, 8ème ne sera pas. De toute façon, J.k. Rowling a mieux à faire en ce moment : protéger son petit monde magique contre les méchants violeurs de propriété intellectuelle. Et chez les moldus, quand la bataille fait rage, ce n’est pas à coup de sortilèges qu’on se bat, mais bien devant le tribunal.

Munis d’oreilles à rallonge, nous avons entendu lundi, un avocat de la défense indiquer le probable témoignage de la romancière britannique dans le cadre du procès qu’elle a intenté à un éditeur américain et qui aura lieu le 14 Avril prochain à New York. J.k. Rowling et les studios Warner Bros poursuivent en justice, pour violation de propriété intellectuelle, la maison d’édition RDR Books, qui a eu l’audace de publier une encyclopédie consacrée au monde d’Harry Potter. Afin de montrer son indignation, l’auteur et les studios réclament des dommages et intérêts d’un montant encore inconnu. Soutien magique ou non, les astres semblent protéger la (bientôt encore plus riche) romancière en astreignant l’encyclopédie de RDR Books d’être vendue et promue. La Gazette du sorcier nous expliquait l’an dernier l’intention de la romancière de publier elle-même une encyclopédie sur Harry Potter et qu’elle ne pouvait, « en conséquence, approuver des guides ou des encyclopédies qui cherchent à préempter (son) livre de référence sur Harry Potter pour le profit personnel de leurs auteurs. »

La maman d’Harry tient ainsi à conserver ses droits d’auteur et… son compte en banque qui avoisine aujourd’hui le milliard de dollars. La saga des Harry Potter est bel et bien finie mais rendez-vous pour la suite des aventures de Mme Rowling qui s’annoncent tout aussi trépidantes !

M. Gr. (Le 25 mars 2008 – Avec l’AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter