Harry Potter et Les Reliques de la Mort - 1ère partie chez vous (test DVD)

lundi 11 avril 2011 - 13:48 | Showbizz
Une attente insoutenable

Pour tous les fans français du plus célèbre binoclard de la planète (notamment les lecteurs de la toute première heure), le 8 avril 2011 était à marquer d’une nouvelle petite pierre blanche puisque sortait en coffret Collector 2 DVD (et en Ultimate Edition : 2 Blu-Ray / DVD / Copie Digitale) Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - 1ère Partie.



Oui, le 8 avril on accédait - enfin à domicile - à l’avant-dernière marche d’une épopée qui nous aura tenus en haleine pendant plus de dix ans. Inutile de revenir sur un phénomène mondial sans précédent qui aura bercé des millions (milliards ?) de lecteurs à travers le monde de 7 à 77 ans, certes, mais impossible toutefois de ne pas être submergé par le sentiment (récurrent lorsqu’il s’agit du jeune Harry) qu’on touche à une entité bigger than life.

Le dénouement… ou presque

Le sixième épisode de la saga Harry Potter (littéraire et cinématographique) nous avait laissé le cœur en lambeaux. Dumbledore tué, Harry de plus en plus isolé et Voldemort toujours plus près de son funeste but : J. K. Rowling mettait la barre très haut. Le dernier volet des aventures du sorcier à lunettes serait prodigieusement épique ou ne serait pas. Quand sort en librairie Harry Potter et Les Reliques de la Mort en juillet 2007, c’est l’apothéose. Tout le monde est content, Rowling a réussi son pari et marque à jamais une génération d’enfants, devenus aujourd’hui des lecteurs exigeants. Ils voudront de la littérature, de l’aventure, du sang et des larmes… Et, surtout, ils ne voudront plus qu’on les prenne pour des idiots. On l’en remercie encore.



En 2010, c’est désormais sur grand écran que l’on (re)découvre la première partie d’un dénouement aussi attendu que redouté.
Harry, Ron et Hermione entreprennent de retrouver et de détruire la clé de l’immortalité de Voldemort : les Horcruxes. Seuls, sans les conseils ni la protection de leurs professeurs, les trois amis doivent plus que jamais compter les uns sur les autres. Mais des forces obscures s’immiscent entre eux pour les diviser. Pendant ce temps, le monde des sorciers est devenu dangereux pour tous les ennemis du Seigneur des Ténèbres.

Des fans satisfaits

Dernier du quatuor de réalisateurs (qui auront chacun marqué la saga de leur patte), David Yates reprend les commandes après Harry Potter Et L'Ordre Du Phénix et Harry Potter Et Le Prince De Sang Mêlé, et devient ainsi l’ultime compagnon de route de Ron, Hermione et Harry. Le cinéaste issu de la BBC est en terrain archi connu et c’est indubitablement cette ancienneté qui lui permet certains raccourcis (mieux vaut avoir dévoré le livre auparavant pour capter toutes les subtilités de l’intrigue), voire quelques « audaces ». La recette fonctionne pourtant si bien qu’on lui pardonne volontiers les rares écarts au sacro-saint ouvrage.



Toujours plus sombre et dangereux, les opus se suivent et ne se ressemblent pas. L’urgence se fait plus pressante, les personnages tombent (physiquement et moralement) comme des mouches, les motivations se troublent et l’issue (pourtant connue) nous en semblerait presque cruellement incertaine. On pourra certes reprocher au film quelques lenteurs (pourtant fidèles au livre), mais comment oserait-on se plaindre que c’est trop long ?... parce que, franchement, c’est boooon.

Un DVD qui remplit son cahier (scolaire) des charges

Pas de grosses surprises du côté de la seconde galette, même si on peut y faire quelques découvertes. Ainsi, côtoyant les traditionnelles scènes coupées et la vidéo promotionnelle du parc d’attraction Harry Potter à Orlando, on pourra se plonger dans une série de modules techniques – plus ou moins intéressants – sur les coulisses du tournage ou les secrets des effets spéciaux. Les infortunés béotiens de la technique numérique s’amuseront du débit de paroles pathologique d’un Daniel Radcliffe ou se satisfairont de la mise en avant discrète, mais soignée, de quelques seconds rôles. A déguster également une très étrange journée de golf passée en compagnie de Tom Felton (Drago Malfoy), Rupert Grint (Ron Weasley) et les jumeaux Oliver Phelps et James Phelps (George et Fred Weasley). Ah ces Anglais…

=> Toutes les infos sur Harry Potter et Les Reliques de la Mort, première partie

Eléonore Guerra (11 Avril 2011)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter