Hier au Festival de Berlin : Clooney contre Chabrol

Confessions Of A Dangerous Mind et La Fleur Du Mal ont été présentés hier à la 53ème Berlinale, en compétition pour l'Ours d'or.
44 ans après l'avoir obtenu pour LES COUSINS, Claude Chabrol revient avec La Fleur Du Mal, un film incisif sur la bourgeoisie de province :"Ce n'est pas une obsession mais c'est a seule classe qui nous reste, qui nous dirige, la plus ridicule, la plus intéressante". Le réalisateur a fait ce film sur la famille… en famille, avec entre autres son épouse au scénario, son fils Matthieu à la musique et son fils Thomas à l'écran. Claude Chabrol s'est exprimé sur l'état du cinéma français, pointant le doigt sur le problème Jean-Marie Meissier tout en déclarant : "Au cours des cinq dernières années, il y a eu des émergences vraiment intéressantes d'acteurs, de scénaristes, de réalisateurs et, en particulier, de cinéastes femmes." Enfin, une petite explication sur le titre du film : "Les Fleurs du Mal, c'est sublime. Le film n'est pas baudelairien. J'ai rendu ses fleurs à Baudelaire et j'en ai gardé une".
Pour ses débuts à la réalisation, George Clooney a quant à lui porté à l'écran les confessions d'une célébrité de la télévision américaine, Chuck Barris, publiées il y a 20 ans. Confessions Of A Dangerous Mind est une parodie du milieu mais également de la CIA, le producteur ayant mené une double vie de tueur pour les services secrets. "Vrai ou faux, personne ne le sait ! " dit George Clooney, qui s'est entouré de Sam Rockwell, Drew Barrymore, Julia Roberts et Brad Pitt pour le casting. Chuck Barris prépare actuellement la suite de ses mémoires : Bad grass never dies : more confessions of a dangerous mind" (la mauvaise herbe ne meurt jamais : nouvelles confessions d'un esprit dangereux …).

Retrouvez tout sur le 53ème Festival International Du Film De Berlin 2003

D.M. (11 février 2003 – Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter