Hollywood contre les pirates de Shanghai

Deux sociétés chinoises viennent d’être condamnées pour avoir distribué des DVD pirates. Suite à une bataille juridique importante, les trois studios hollywoodiens à la base des accusations ont finalement remporté la partie.
La 20th Century Fox devrait toucher 12 200 dollars pour les copies de la série X-files et du film Speed 2. Disney Corp doit récolter environ 4 230 dollars pour les piratages de A Bug’s Life et Dinosaur.
Une somme équivalente devra être payée à Universal pour Le Monde Perdu, Jurassik Park Iii et The Bone Collector.

La Shanghai Hezhong Enterprise Development et la Shanghai Yatu Film Culture Broadcasting ont ainsi été reconnues coupables de violation de la propriété intellectuelle. Même si les studios n’ont pas obtenu les indemnités escomptées, ils se sont félicités de ce jugement. Déjà, au printemps, la Warner Bros et Universal avaient gagné un procès similaire à Pékin.

L’entrée de la Chine dans l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) permet aux producteurs américains de faire pression sur le gouvernement. En effet, le piratage de films étrangers est une activité florissante dans le pays, avec pignon sur rue. D’ailleurs, rares sont les studios à tenter leur chance devant les instances judiciaires chinoises. La MPAA, une association de neufs géants du cinéma hollywoodien, a indiqué que ces recours en justice allaient se multiplier.

M.C.M. avec l’AFP (08 août 2003)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter