Hors-la-loi et la contrefaçon : vaine polémique selon le producteur

mercredi 15 septembre 2010 - 20:15 | Showbizz
Le producteur d'Hors-la-loi, Jean Bréhat, s'est déclaré " extrêmement serein " mercredi soir face aux accusations de contrefaçon dont le film fait l'objet, soulignant que " tous les gros films sont attaqués ".



" Tous les gros films sont attaqués : il existe toujours quelqu'un dont c'est la vie ou celle des parents, parce qu'à la clé il y a beaucoup d'argent ", a-t-il relevé, joint au téléphone par l'AFP à Los Angeles où il prépare un prochain tournage de Rachid Bouchareb, le réalisateur d'Hors-la-loi.

Le film qui sort en France le 22 septembre suit de la fin des années 1930 à l'indépendance de l'Algérie en 1962, le destin de trois frères à travers les tumultes de l'histoire franco-algérienne.

Farid Afiri et son co-auteur Philippe Roques, qui ont écrit un scénario intitulé Sparring Partners, dénoncent devant la justice des " similitudes " entre les deux histoires et réclament 750 000 euros.

Ils relèvent par exemple que dans les deux cas, l'un des principaux personnages s'appelle Saïd et qu'il gère une salle de boxe.

" On nous accuse de plagiat, mais Rachid (Bouchareb) a gardé les trois prénoms de son précédent film, Indigènes : Saïd, Messaoud et Abdelkader ", remarque Jean Bréhat. " Et quand on fait un film sur un gangster algérien à Paris dans les années 50/60, la boxe est emblématique du milieu des malfrats, gérée par les Corses d'abord puis par les Algériens de Pigalle ", poursuit-il.

Surtout, pour démonter les accusations, il insiste sur le fait qu'en 2006, sa société de production 3B Production a reçu, " parmi des centaines d'autres, un synopsis de dix lignes qu'à l'époque on ne lit même pas ".

Quand l'histoire passe en mars puis en mai 2009 devant la Commission d'aide à la réécriture du Centre national du cinéma (CNC), puis la Commission d'aide à l'écriture - deux commissions où siège Jean Bréhat -, " Hors-la-loi est en cours de tournage depuis janvier, le scénario bouclé depuis mars 2008 ", souligne-t-il. " On ne fait pas un film comme celui-là (d'un budget de 20 M euros) en quelques semaines ".

Le producteur, qui avait déjà dû affronter une polémique très violente sur le film lors de sa projection à Cannes, s'interroge aujourd'hui sur ce nouveau développement : " Je ne peux m'empêcher de me demander s'il s'agit d'une nouvelle forme de dénigrement ", lâche-t-il.

=> Toutes les infos sur Hors-la-loi

(15 Septembre 2010 - Afp)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter