Impressions Cannoises : EDUKATORS

Premier film allemand à être présenté en Sélection Officielle à Cannes depuis près de 20 ans, Edukators est une œuvre légère mais fort sympathique, sur trois jeunes révolutionnaires prêts à tout pour changer le monde… Mais, quand les histoires d’amour s’en mêlent, quand une visite nocturne dans une maison bourgeoise tourne mal, les trois jeunes inoffensifs se retrouvent preneurs d’otage.
Certes l’histoire est simple, ayant recours à beaucoup de raccourcis scénaristiques et à des facilités de mise en scène ; certes les dialogues peuvent paraîtrent niais au possible s’ils sont pris au premier degrés… Malgré tout, le film est porté par une innocence et une joie de vivre, par des acteurs formidables de simplicité et de naturel – Daniel Brühl, le héros de Goodbye Lenin ! en tête –, et reste de ce fait un très bon moment cinématographique.
Absent depuis plusieurs années des écrans français et internationaux, le cinéma allemand revient petit à petit, surtout depuis le succès de Goodbye Lenin !… Espérons que, même s’il ne remporte aucun prix, ce film puisse, grâce à son passage cannois, connaître une aussi belle carrière que celui de Wolfgang Becker et continuer d’ouvrir la voie au cinéma d’outre-Rhin…

Amélie Chauvet (Cannes, 18 mai 2004)

=> Retrouvez la fiche complète de Edukators
=> Retrouvez toutes les infos sur CANNES 2004

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter