Inondations: Angelina Jolie auprès des sinistrés du Pakistan pour l'ONU

mardi 7 septembre 2010 - 09:30 | Showbizz
L'actrice américaine Angelina Jolie est arrivée mardi au Pakistan pour y rencontrer, en tant qu'ambassadrice de bonne volonté du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) de l'ONU, des sinistrés des inondations qui dévastent le pays depuis un mois et demi.



" Angelina Jolie est arrivée mardi au Pakistan pour attirer l'attention du monde sur l'épreuve que traversent 21 millions de personnes affectées par les pires inondations qu'ait jamais connues le pays ", a annoncé le HCR dans un communiqué.

L'actice de 34 ans doit se rendre dans le nord-ouest pour y rencontrer des personnes déplacées ainsi que des travailleurs humanitaires.

C'est sa quatrième visite au Pakistan depuis qu'Angelina Jolie est devenue l'ambassadrice de bonne volonté du HCR en 2001.

La semaine dernière, elle a demandé dans un message vidéo à la communauté internationale de donner davantage pour les sinistrés de cette catastrophe, qualifiée de " tsunami au ralenti " par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Les Nations unies estimaient la semaine dernière qu'il s'agissait pour elles, en terme d'aide humanitaire d'urgence, d'une " opération à une échelle sans précédent ", au regard du nombre de personnes affectées.

Mais seuls 64% des 460 millions de dollars que l'ONU a réclamés à la communauté internationale le 11 août pour financer son aide d'urgence au Pakistan ont été pour l'heure satisfaits et les représentants des Nations unies se plaignent de la faiblesse et de la lenteur de la réaction des pays donateurs.

=> Toutes les infos sur Angelina Jolie

(7 Septembre 2010 - Afp)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter