Inside Llewyn Davis : de la folk sauce Coen (Test DVD)

vendredi 14 mars 2014 - 16:31 | Showbizz
Le grand oublié des récentes cérémonies des Golden Globes et des Oscars, le dernier long métrage des Frères Coen trouvera son réconfort dans les bacs.

Comme pour chaque film, Joel et Ethan Coen créent l'événement et une fois de plus c'est une réussite totale ! Fans de country, folk songs et de l'univers musical des années 60, les Coen nous embarquent dans une épopée délicieuse au coeur du Greenwich Village de 1961. Nostalgie et mélancolie prennent tout leur sens dans ce New York grisâtre, chargé du blues des jeunes artistes qui veulent encore croire à leurs chances de percer. Grâce à l'image du français Bruno Delbonnel, Inside Llewyn Davis fait la part belle à tout l'aspect technique du long métrage.

Mais ce n'est pas tout, en plus de se plonger dans un univers musical plus ou moins connu, c'est dans un univers de précarité que les Frères Coen nous transportent. A travers Llewyn Davis, le message est fort : la musique ne fait pas tout, en dépit de la passion. Mais pas de film coup de gueule, c'est avec leur plume acérée que les réalisateurs ont mis sur pied un personnage mémorable du looser, malchanceux qui enchaîne les tuiles, formidablement interprétée par Oscar Isaac, véritable révélation. Le scénario oscillant toujours entre humour et décrépitude, il réussit une performance tantôt hilarante, tantôt intense et sobre, sans parler des morceaux musicaux enregistrés en live. Une prouesse à l'unisson renforcée par l'escouade Justin Timberlake, Adam Driver, Carey Mulligan qui groovent avec un naturel déconcertant.

D'ailleurs, dans les bonus disponibles sur le DVD, c'est principalement la place que prend la musique qui est le plus développée. De par la collaboration de Marcus Mumford et Justin Timberlake, jusqu'au choix d'Oscar Isaac dans la peau du protagoniste. L'équipe du film raconte le cheminement artistique et musical grâce auquel découle cette ode au genre musical, qui nous donne le blues et l'envie de se replonger dans les premiers albums de Bob Dylan et consorts.
Et comme pour tout bijou signé Coen, les seconds rôles sont tout aussi travaillés que les principaux : John Goodman, Garrett Hedlund... apportent chacun leur pierre à l'édifice, dans ce chemin de galérien qu'arpente le personnage d'Oscar Isaac. C'est définitivement la finesse du scénario qui exploite tous les atouts de l'intrigue et de ses acteurs qui fait de Inside Llewyn Davis une vraie réussite dans le domaine "musical". Une rencontre de blues qui nous fait sourire, qui nous émeut et qui nous prend aux tripes à la moindre vocalise d'Oscar Isaac, émissaire de la folk song.

Une nouvelle performance pour les Frères Coen, qui ne sont pas près de nous décevoir. Avec cette déclaration d'amour 100% américaine, ils nous séduisent, nous ensorcèlent, nous font rire et réfléchir, et tout cela en musique, s'il vous plaît.


L'Histoire d'Inside Llewyn Davis :
Llewyn Davis est à la croisée des chemins. Alors qu'un hiver rigoureux sévit sur New York, le jeune homme, sa guitare à la main, lutte pour gagner sa vie comme musicien, et affronte des obstacles qui semblent insurmontables -- à commencer par ceux qu'il se crée lui-même. Il ne survit que grâce à l'aide que lui apportent des amis ou des inconnus, en acceptant n'importe quel petit boulot. Des cafés du Village à un club désert de Chicago, ses mésaventures le conduisent jusqu'à une audition pour le géant de la musique Bud Grossman -- avant de retourner là d'où il vient…

=> Toutes les infos sur Inside Llewyn Davis

Lysiane Tréguier (14 mars 2014)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter