J'ai rencontré le diable, un enfer à vous glacer d'effroi (Test DVD)

lundi 7 novembre 2011 - 17:26 | Showbizz
J'Ai Rencontré Le Diable de Kim Jee Woon, projeté en salle en juillet 2011, sort en DVD ce mardi 8 novembre. Retour sur un thriller puissant, radical et assez violent, qui bouscule nos convictions sur la frontière entre le bien et le mal qui, parfois, se révèle bien plus mince que l'on ne le croit.


C'est l'hiver, dans ce coin sud-coréen, reculé et désert mais néanmoins si proche de Séoul. Tout semble paisible et pourtant, la neige immaculée ne va pas tarder a être souillée par le sang. Après le rythme assez lent des premières minutes, tout s'accélère. On retrouve dans un terrain vague des morceaux de corps fraîchement découpés. Il s'agit d'une femme, une des filles du chef de la police de la mégalopole coréenne. Elle est fiancée à l'agent secret Soo-Hyun, interprété par un Lee Byung-hun impeccable, qui va tout faire pour la venger. L'agent mène son enquête, les suspects sont disculpés les uns après les autres sans qu'on sache quels éléments les innocentent.

Tout va si vite, qu'en une vingtaine de minutes on croit l'affaire pliée. Mais penser cela serait bien réducteur et beaucoup trop facile. S'ensuit alors un jeu du chat et de la souris calculé, une traque, froide et sans merci, entre deux hommes. À la base, ils sont diamétralement opposés moralement parlant, mais pourtant, ils vont progressivement être animés par la même violence. Choi Min-sik qui campe le rôle du tueur en série, Kyung-Chul, va peu à peu passer de chasseur à proie. Un gibier convoité par Soo-Hyun, assoiffé de vengeance et déterminé à en découdre.


Le réalisateur Kim Jee Woon sème le trouble dans les esprits : en fin de compte, lequel des deux personnages est le plus diabolique ? Chacun jugera et tranchera. Malgré un scénario bien ficelé, quelques scènes gores (mais pas trop) et des acteurs très en forme, on déplore quelques longueurs, et une certaine prévisibilité des événements.

Le DVD

Au niveau des bonus, pas grand chose de vraiment génial à se mettre sous la dent. On retrouve simplement un making-of d'environ 20 minutes, qui reprend le tournage de quelques scènes, on suit également les acteurs décontractés, ils rient, font des blagues et n'ont plus rien des personnages froids qu'ils jouent. Enfin des bandes annonces de quelques films sortis, ou à sortir, eux-aussi en DVD. Plutôt décevant...


=> Toutes les infos sur J'ai rencontré le Diable

Jean-Emmanuel Keller (7 Novembre 2011)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter