Jake Gyllenhaal, policier d'un jour, goûte à la guerre des gangs

jeudi 14 juillet 2011 - 20:07 | Showbizz
L'acteur américain Jake Gyllenhaal, en "immersion" dans la police de Los Angeles (LAPD) pour la préparation d'un film, s'est retrouvé mercredi sur les lieux d'un règlement de comptes entre les membres présumés d'un gang du sud de la ville, a annoncé jeudi le LAPD.

jake gylllenhaal


Jake Gyllenhaal (Le Secret De Brokeback Mountain, Zodiac) et l'acteur Michael Pena (La Défense Lincoln), préparent actuellement "End of Watch", un film sur l'amitié entre deux officiers de police.

Dans la meilleure tradition de l'Actors Studio, ils ont donc décidé d'intégrer une patrouille policière pour toucher du doigt la réalité du travail de policier. Une réalité qui n'a pas tardé à les rattraper, lorsqu'ils se sont retrouvés mercredi sur les lieux d'un règlement de comptes.

Les policiers et les deux acteurs patrouillaient dans le quartier de South Los Angeles -- l'un des plus dangereux de la mégalopole -- lorsqu'un homme, membre présumé d'un gang, s'est fait tirer dessus par des hommes d'un gang rival.

Le règlement de compte s'est déroulé dans un parc où avait lieu, ironie du sort, une manifestation "anti-gangs" organisée par la municipalité. Les nuits d'été, cette dernière ouvre les parcs -- terrains prisés des gangs -- pour y organiser des activités pour les familles, des distributions de nourriture, etc...

La victime, touchée au bras et au visage, a été hospitalisée et son état est stable, a précisé une porte-parole de la police.

=> Toutes les infos sur Jake Gyllenhaal

(14 Juillet 2011 - AFP)

© 2011 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter