Jean-Jacques Annaud franchit la porte de l’Académie des Beaux-Arts

Hier, le réalisateur Jean-jacques Annaud a été élu à L’Académie des Beaux-Arts dans la section « Créations artistiques et audiovisuelles ». Selon un communiqué de l’institution, le réalisateur prendra la place laissée vacante par la mort de Gérard Oury, l’année dernière.
Il rejoint dans cette section quatre autres membres : Jeanne Moreau, Roman Polanski, Pierre Schoendoerffer et Regis Wargnier.

C‘est pour le réalisateur de L'Ours une nouvelle forme de reconnaissance, lui qui a toujours su réunir un public nombreux autour de ses œuvres, excepté pour son dernier film.

Né le 1er octobre 1943, il a suivi des cours à l’Ecole nationale de photo et de cinéma et à la Sorbonne. Il débute dans le milieu de la publicité, en ne réalisant pas moins de 500 spots.

Son premier long-métrage, La Victoire En Chantant obtient en 1977 l’oscar du meilleur film étranger. Mais c’est La Guerre Du Feu, réalisé en 1981 qui lui apporte son premier grand succès public et critique en France.
Il continuera par la suite à remplir les salles avec notamment des films comme Le Nom De La Rose adaptation de l’écrivain italien Umberto Eco, réunissant un casting international, L'Ours, L'Amant, adaptation du roman de Marguerite Duras du même nom, et Sept Ans Au Tibet avec Brad Pitt dans le rôle de l’alpiniste autrichien Heinrich Harrer.

Son dernier film, Sa Majesté Minor, une comédie, est sorti en salle début octobre réunissant Vincent Cassel et José Garcia.

M.F. (Le 22 novembre 2007 - Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter