Jésus-Christ au cinéma attise les passions !

La Passion de Mel Gibson sort ce mercredi sur 4 000 écrans nord-américains au lieu des 2000 prévus initialement. Les passions se déchaînent autour du nouveau film réalisé, produit et co-scénarisé par le très connu Mel Gibson… Et personne n’est vraiment d’accord sur la portée réelle que ce long-métrage va avoir. Symboliquement, Mel Gibson a décidé de sortir La Passion le jour où les Chrétiens fêtent le mercredi des Cendres.

La Passion est au cœur d’une énorme polémique, aucun film n’a autant été discuté cette année que celui-ci, et les experts sont nombreux à dire que pour son premier week-end de sortie, le long-métrage peut aller jusqu’à engranger 15 à 30 millions de dollars. Un chiffre plutôt stupéfiant ! Des salles de cinéma ont déjà annoncé que la première projection se ferait à guichet fermé, les places ayant toutes été vendues à des groupes de chrétiens…

Stratégies de marketing
Personne de vraiment très connu pour La Passion, à l’exception près de Monica Bellucci, une campagne publicitaire réduit au minimum, alors comment le film a réussi à tant se faire connaître ? Tout d’abord et en grande partie grâce à la polémique qui l’entoure mais aussi grâce au battage et à l’aide apporter par les hauts dignitaires du clergé. Des organisations évangéliques ont travaillé main dans la main avec la maison de production de Mel Gibson, Icon, pour largement diffuser l'arrivée de La Passion sur internet, envoyer à des milliers d’Eglises la bande-annonce du film ou encore faire des sermons qui vont dans le sens du long-métrage…

La polémique
La Passion, projeté en avant-première a suscité beaucoup de réactions. Tout d’abord, Mel Gibson a été accusé d’attiser l’antisémitisme, puisqu’il fait des juifs les principaux responsables de la mort du christ. Des associations juives comme le Simon Wiesenthal Center ont rappelé que cette oeuvre risquait de ranimer chez les chrétiens un certain antisémitisme envers le peuple juif… Si le film a réussi à recevoir la bénédiction de la plupart des Eglises chrétiennes nord américaine, le Vatican reste toutefois encore silencieux. Le pape aurait vu le film, mais pour l’instant, il n’a pas décidé de faire de commentaires publics…
Ce qui ne joue pas non plus en la faveur de Mel Gibson, ce sont les propos tenus par son père de 85 ans, Hutton Gibson, père de 11 enfants et de 48 petits-enfants qui tient des discours négationnistes à propos de l’Holocauste et de ses victimes. Mel Gibson, interrogé sur son celui-ci, a répondu « J’aime mon père »…
Dernier bémol de La Passion, les scènes trop violentes, extrêmes et très descriptives de la crucifixion du Christ.

Défi hollywoodien
La Passion qui raconte la trahison, le procès et les derniers instants du Christ tranche de l’habituel superproduction américaine surtout que les dialogues du film sont en latin et en arménien sous-titrés. Les choix de Mel Gibson sont en complète opposition avec la nature et la logique des films hollywoodiens. Et, pourrait signer à terme son éviction du carcan très fermé hollywoodien. Qui plus est, la médiatisation intense de la polémique autour du film, pourrait être un facteur à double tranchant, emmener le film à son apogée ou le réduire totalement à néant… Seule la suite nous le dira…

En tout cas, le président George W. Bush, de religion chrétienne, a laissé entendre qu’il comptait voir la Passion de Mel Gibson !

S.G. (23 février 2004 - Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter