Jeudi 19 mai 2005 : Avant-dernier jour de Compétition avec Wenders et Amos Gitaï

Loin, très loin de la grosse machine hollywoodienne de Star Wars, qu'elle est venu présenter dimanche hors compétition, la jeune et talentueuse comédienne américaine Natalie Portman revient aujourd'hui sur les marches pour le nouveau film d'Amos Gitai, Free Zone. Le réalisateur de Kedma ou Terre Promise reprend ici son thème de prédilection qu'est Israël et ses rapports avec ses voisins arabes, pour nous raconter l'histoire de deux femmes, Rebecca (Natalie Portman) et Hanna (Hanna Laslo) embarquées dans un périple entre Jérusalem et la Jordanie, à destination de la « Free Zone »…
Si les qualités du cinéaste Israélien sont certaines, on regrette que le film ne soit pas plus fort, aussi fort que sa première et sa dernière scène, de loin les mieux réussies du film. Tout commence donc magnifiquement par ce sublime plan sur Natalie Portman pleurant dans une voiture, avec une chanson sous-titrée qui en dit déjà long. Mais très vite, l'intensité du film s'estompe pour laisser place à des images superposées les unes aux autres. Un montage inutile en soit et fatiguant pour le spectateur.

Dernier des grands réalisateurs habitués de la Croisette et d'emblé placés comme favoris du palmarès, Wim Wenders présente ce jeudi Don'T Come Knockin', un film pour lequel il retrouve l'auteur de Paris Texas (Palme d'Or en 1984), Sam Shepard, acteur et co-scénariste de ce nouveau long-métrage. La collaboration entre les deux hommes semble parfaite, et nous offre une nouvelle fois un film très réussi, un road-movie sur fond de western. Très proche du Broken Flowers de Jim Jarmusch dans le scénario les thèmes abordés, le film de Wenders nous raconte l'histoire d'un homme, acteur vivant de femmes, de drogues et l'alcool, qui décide de tout abandonner du jour au lendemain pour retourner sur les traces de sa famille. Doté d'une musique et d'une photographie de très grande qualité, Don'T Come Knockin' se révèle être un grand Wenders, après des films plus discrets comme The End Of Violence

La Compétition se terminera demain avec les présentations du premier film en tant que réalisateur du Men In Black Tommy Lee Jones, Les Trois Enterrements, et du nouveau long-métrage du chinois Hou Hsiao Hsien, Three Times. La cérémonie du palmarès se tiendra, comme l'an dernier, le samedi soir, et sera suivie de la projection hors compétition du film Chromophobia de Martha Fiennes.
La clôture de ce 58ème Festival aura quant à elle lieu comme toujours dimanche, avec la projection à 20h00 du lauréat de la Palme d'or … A noter que cette année encore, et ce pour la deuxième fois, le jury rencontrera la presse dimanche après-midi pour revenir sur cette quinzaine cannoise… Impressions post-palmarès à retrouver donc dès dimanche, mais aussi lundi à travers cette dernière rencontre avec les membres du jury.

=> Voir toutes les photos de la journée du 19 mai avec Wim Wenders et son équipe, ainsi qu'un déjeuner avec les membres du jury !

Amélie Chauvet (Cannes, Le 19 mai 2005)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter