Johnny English 2 : le pire agent de sa majesté a perdu son mojo (test DVD)

lundi 20 février 2012 - 17:26 | Showbizz
Alors qu’il s’est retiré au fin fond de l’Asie pour trouver sa force intérieure, l’agent du MI7, Johnny English, va rapidement devoir changer ses plans pour contrecarrer la menace de meurtre qui pèse sur le Premier Ministre Chinois. Ce qu’English va vite découvrir, c’est qu’il y a un danger bien plus conséquent qui pourrait découler de l’échec de cette mission et qui, par la même occasion, va réveiller en lui des souvenirs qu’il aurait préféré oublier…


Un come-back qui manque de force

« La bêtise est éternelle », c’est le slogan qui nous est proposé à l’occasion de la sortie de Johnny English, Le Retour, pâle copie de son précurseur Johnny English, découvert il y a de cela neuve ans. Malheureusement, si ça fonctionnait plutôt bien dans le premier volet, la bêtise semble avoir pris - pour ce second opus tardif - le dessus sur la subtilité.

Le pire agent de sa majesté reprend donc du service. Quelques années après nous avoir fait découvrir le personnage farfelu de l’agent maladroit Johnny English, Rowan Atkinson a décidé d’en remettre une couche. Le problème, c’est qu’avec les années, l’agent secret a peut-être pris des rides, mais a surtout perdu de son bagou.


On en vient alors à se demander les véritables motivations d’un tel projet. Un léger vide dans la carrière de l’ex-Mr. Bean ? On aimerait se dire que non, mais au regard de cette plate comédie d’espionnage - annoncée délirante - nous n’avons plus vraiment d’autres choix que de croire en l'appel de l'argent…

Fidèle à lui même, English enchaîne, comme à son accoutumé, gags et stupides maladresses, mais ne parvient pas à tenir nôtre sens de l’humour en éveil. En définitive, Johnny English, Le Retour restera dans nos mémoires comme un petit divertissement sans piment ni originalité. Ce qui nous horripile cependant, c’est que malgré cette triste déception, impossible de ne pas trouver le personnage toujours aussi attachant !


Les Bonus du DVD

À défaut de se divertir pendant le film, l’équipe de Johnny English, Le Retour vous aidera peut-être à voir les choses sous un autre angle à travers un making of aux vertus explicatives et valorisantes. Et pour répondre à certains questionnements, Rowan Atkinson en personne vous donnera sa vision du projet et les raisons pour lesquelles il ne peut pas se permettre de faire "comme certains autres acteurs" qui "jouent leur rôle et s’en vont, et retourne un autre film". Un programme de bonus léger, mais qui s’avère au final bien suffisant.


=> Toutes les infos sur Johnny English, le retour

Audrey Soto (20 Février 2012)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter