Kung Fu Panda, la conspiration

L’artiste chinois Zhao Bandi, réputé pour utiliser des images de pandas dans ses créations, poursuit les studios Dreamworks pour l’image négative qu’ils en ont donné dans leur dernier film, Kung Fu Panda.

Les Chinois ont pourtant beaucoup apprécié le long-métrage et la manière dont Dreamworks a su habilement mettre en scène deux symboles de la Chine, le kung-fu et le panda. Pourtant, Zhao Bandi, considère que c’est une insulte à la nation chinoise, et a appelé au boycott.

« Représenter un panda avec des yeux verts est une conspiration. » a-t-il déclaré. En effet, la couleur verte est considérée comme la couleur du mal dans la tradition chinoise. Il réclame donc des explications de la part des studios Dreamworks.

Il déplore également le choix d’un canard en tant que père du panda. Selon lui, pour de nombreux étrangers, l’animal n’est pas seulement le symbole de la Chine, mais aussi celui de sa population. Il craint donc que dans quelques années, les petits chinois ne pensent que leur ancêtre était Donald Duck.

Zhao Bandi avait déjà réussi à faire repousser la sortie du film dans la région du Sichuan (région dans laquelle vivent de nombreux pandas), touchée par un séisme en mai dernier. La réaction de la population avait été immédiate, réclamant la sortie du film.

L’artiste a déclaré sur son blog qu’il ne cherche pas à gagner de l’argent où à se faire de la publicité, mais qu’il veut simplement des excuses de la part de Dreamworks.

On a récemment appris également que le réalisateur finlandais Arto Halonen, auteur d’un documentaire sur le chef spirituel tibétain Karmapa Lama dans lequel il dénonçait la situation des droits de l’Homme en Chine et au Tibet, se serait vu refuser sa demande de visa pendant la durée des Jeux Olympiques de Pékin.

Un responsable de l’ambassade de Chine à Helsinki a immédiatement démenti l’information, affirmant que le réalisateur n’avait pas reçu son visa pour des raisons techniques.

S.M. (Le 21 juillet 2008 – Avec Variety et AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter