L'apologie de la violence selon Harry Brown (Test DVD)

mardi 30 août 2011 - 15:52 | Showbizz
Ancien marine à la retraite, Harry Brown (Michael Caine) vit dans un quartier difficile de Londres. Témoin de la violence quotidienne engendrée par les trafics de toutes sortes, il évite soigneusement toute confrontation et invite son vieil ami Leonard à en faire de même.

Le jour où il apprend le meurtre, par une bande d’adolescents, de Leonard, Harry, dévasté, ne peut que constater l’impuissance de la police. Il décide alors de se venger pas ses propres moyens, même si la violence ne résout rien… enfin si… enfin parfois…

La violence par la violence tu combattras

Véritable dénonciation des violences gratuites perpétrées en Angleterre, Harry Brown aborde un sujet brûlant de l’actualité tout en soulevant une question morale. Car si Michael Caine interprète au départ un simple marine à la retraite qui a perdu son épouse et vit un quotidien monotone reclus chez lui, on ne s’attend pas à le voir débarquer dans toute sa puissance en nettoyeur de cité. Parce que oui, Harry n'est pas content, et Harry va tout faire péter ! Mais ne vous attendez pas à voir apparaître Teminator, c’est là que le jeu d’acteur de Caine garde toute sa crédibilité, car ses méthodes son loin d’être parfaites et il va enchaîner boulette sur boulette…


S'il fallait aborder la morale du film, nous serions bien gênés… Car, si morale il y a, elle serait que l’on ne trouve pas d’autre réponse à la violence qu’elle-même. En témoigne la scène finale du film (si vous ne l’avez pas vu, ne lisez pas la fin de cette phrase) dans laquelle Brown admire son quartier, débarrassé de la vermine, dans un calme morbide. Finalement, le fin mot de l’histoire serait (et on le regrette) qu’il n’y a plus vraiment d’espoir pour l’humanité.

Les Bonus tu oublieras

On va faire simple, vous ne trouverez rien de plus dans le DVD que ce que vous aviez découvert en salle. Vraiment dommage pour un film qui méritait de nombreuses explications de la part de son réalisateur (Daniel Barber)… On s’en passera avec un léger goût d'amertume.



=> Toutes les infos sur Harry Brown

Audrey Soto (30 août 2011)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter