L'héritière de la veuve d'Oskar Schindler se dresse contre Universal !

L'héritière de la veuve d'Oskar Schindler souhaite déposer une plainte contre les studios Universal, producteurs du film oscarisé de Steven Spielberg La Liste De Schindler, pour avoir omis de reverser une partie des recettes du film à Emilie Schindler, rapporte le magazine allemand "Focus".
La veuve de Schindler, de nationalité allemande et qui s'est éteinte en 2001 à l'âge de 94 ans, "n'a jamais supporté qu'un film sur elle et Oskar ait rapporté des millions sans qu'elle puisse en profiter", explique Erika Rosenberg, une amie de la veuve.
Selon Focus toujours, Madame Rosenberg voudrait faire valoir un contrat signé en 1964 entre Schindler et les studios Metro Goldwyn-Mayer selon lequel il autorisait la compagnie à adapter sa vie pour le cinéma, en échange de 5 % des bénéfices pour lui ou sa femme.
Oskar et sa femme avaient sauvé durant la seconde guerre mondiale 1200 juifs de la mort. Le couple s'est ensuite exilé en Argentine. En 1956, monsieur Schindler avait été nommé "juste parmi les justes" par Israël. Il est décédé en 1974, en Allemagne où il était retourné finir seul sa vie.
En 1982, les studios Universal ont obtenu les droits. Ils ont promis à Emilie Schindler une participation à la recette. Mais ils ont finalement affirmé que le film avait engendré trop de perte pour satisfaire sa demande, bien que l'Internet Movie-Data-Base affirme que le profit du film s'élève à 317 millions de dollars.
Affaire à suivre…

C.S.(03 mai 2002)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter