L’infatigable Angelina Jolie… craque ?

Cannes 2007 : le soleil brille sur la Croisette, le ciel est bleu et les yachts chantent. Peut-être est-ce cette légèreté qui a poussé Angelina à prendre (et annoncer) une décision qui lui tient à cœur : l’an prochain, ce sera farniente au programme ; Jolie prend une année sabbatique.

L’effet couches-culottes ?

Après les maternités à répétition d’Angelina - soit trois enfants adoptés et un enfant naturel -, on peut comprendre que la dame se prenne sérieusement au jeu de la famille, et, envisage de s’arrêter un an dans le but de s’occuper de ses enfants.
Ses enfants… ou les milliers d’autres à travers le monde. Angelina a prouvé par son dévouement aux causes humanitaires, principalement en faveur des enfants défavorisés, que le choix n’était pas facile. Qui sait, peut-être une nouvelle surprise pour 2008 ?
Quoiqu’il en soit, cette soudaine envie de se consacrer exclusivement aux biberons n’est pas anodine. Jolie se serait sentie tellement admirative du caractère battant et maternel de son dernier rôle dans A Mighty Heart, que l’effet couches-culottes aura été inévitable.

L’effet Brad Pitt ?

Mais avant de s’arrêter, Jolie se doit de finir son programme : prochainement on la retrouvera dans Bitten, Love And Honor de Randall Wallace, The Fever de Carlo Nero, Phantasmagoria de Marilyn Manson, Sin City 2 de Frank Miller, Wanted de Timur Bekmambetov, Atlas Shrugged, ainsi que Beowulf de Robert Zemeckis. A l’automne, elle tournerait également dans le prochain film de Clint Eastwood, The Changeling. Rien que ça !

La maternité, une façade ? Une chose est sûre, Angelina - à chacune de ses apparitions de plus en plus amaigrie - ferait bien de se requinquer. Depuis les années 90, elle ne s'est pour ainsi dire jamais arrêtée de travailler. Une nouvelle ère serait venue ?
Depuis sa rencontre avec Brad Pitt, elle enchaîne tournages et bébés… derrière sa discrétion, serait-il un coach tyrannique ? Ou la Jolie s’est pris la mission d’en mettre plein la vue à son Brad ?

Celui qui tient les rênes n’est pas forcément qui l’on croit…

H.B. (23 mai 2007 - avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter