La 54e Berlinale : week-end haut en couleurs

Le festival du Film de Berlin 2004 a mis ce week-end, à l’honneur, huit long-métrages en lice pour l’Ours d’Or. Deux jours donc, sous le signe de l’émotion, des applaudissements et de l’originalité…

La 54e Berlinale a levé son rideau le 5 février, vingt-trois films sont actuellement en compétition pour obtenir l’Ours d’Or, qui sera décerné le 15 février prochain lors de la clôture du Festival. Le choix risque d’être difficile pour le jury, présidé par l'actrice américaine Frances Mcdormand, vu le niveau déjà très élevé des long-métrages qui ont été présentés ce week-end.

Jack Nicholson "montre ses fesses" hors compétition
C’est l’épique Retour À Cold Mountain d’Anthony Minghella qui a ouvert le bal de cette 54e édition. Un début plutôt terne puisque les acteurs très attendus, Jude Law, Nicole Kidman et René Zellweger étaient absents. Heureusement, la présentation hors compétition, vendredi soir, du long-métrage Tout Peut Arriver a fait l’unanimité, surtout lors de la conférence de presse en présence de Jack Nicholson et de Diane Keaton. Les deux acteurs ont répondu aux questions les plus insolites des journalistes, et ont fait le bonheur de la foule des fans réunie à l’extérieur. Au final, Jack Nicholson a avoué qu’il était très fier de son « derrière » et Diane Keaton qu’elle avait bien sûre, peur de vieillir mais qu’elle profitait de la vie.

Vendredi à la Berlinale : confessions sur le divan
Les deux premiers candidats en lice pour l’Ours d’Or sont Confidences Trop Intimes du réalisateur Français Patrice Leconte, avec les très talentueux, Sandrine Bonnaire et Fabrice Luchini et Si Je Me Retourne du Suédois Björn Runge.
Confidences Trop Intimes, une comédie drôle et touchante, très applaudie lors de sa présentation, raconte l’histoire d’une jeune femme, Anne, qui se trompe de porte en allant voire un psychologue. Elle confie alors tous ses problèmes conjugaux à William, conseiller fiscal. Plutôt coincé et mal dans sa peau, il prend goût à ses rendez-vous avec Anne qui lui révèle ses pensées les plus intimes.
Le deuxième film présenté, Si Je Me Retourne, a aussi reçu un accueil chaleureux. En 24 heures, les protagonistes de ce long-métrage, vont devoir choisir entre sombrer ou survivre à la vie…

De la Croatie au Vietnam en passant par l’Afrique du Sud
Un Festival engagé, porteur de vérité sur la société actuelle et ses dangers. C’est ainsi que le film du Croate Vinko Bresan Les Témoins et celui du Britannique John Boorman The Country Of My Skull avec Juliette Binoche et Samuel L. Jackson, (tous deux absents), tentent de conjurer les affres et les violences du passé.
C’est le long-métrage Beautiful Country qui a suscité le plus d’émotions dimanche à la Berlinale. En effet, le film raconte l’odyssée difficile d’un jeune Vietnamien qui tente de retrouver son père américain. Beaucoup de thèmes sont abordés, comme le trafic d’Hommes, l’avenir, l’espoir, la réconciliation. Applaudi par le public, très touché par la profondeur de l’œuvre du Norvégien Hans Petter Moland.

Hommage à toutes les femmes
La Biennale se conjugue désormais au féminin. Juliette Binoche, Charlize Theron, Cate Blanchett, Sandrine Bonnaire, Ann Eleonore Jorgensen… Pour ne citer qu’elles… Et cerise sur le gâteau : deux réalisatrices de génie, l’Américaine Patty Jenkins et la Danoise Annette K. Olesen, sont entrées dimanche en compétition pour l’Ours d’Or. Deux cinéastes de caractère, deux films très fort et pour cela deux actrices au talent incontestable : Charlize Theron et Ann Eleonore Jorgensen.
Monster, premier long-métrage de Patty Jenkins et Entre Tes Mains d’Annette K. Olesen ont marqué les esprits par leur ambiance très sombre.

Le verdict sera rendu le 15 février par le jury de la Berlinale.

=> Retrouvez toutes les informations sur le 54ème Festival International Du Film De Berlin 2004

S.G. (09 février 2004 - Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter