La Croisette sous haute protection

Menace terroriste internationale. Le mot est lancé. Pour éviter tout incident, le Palais et les palaces ressemblent plus à des bunkers qu'à des endroits de rêve et de fête.
Pour dissuader tout débordement, quatre compagnies de CRS (environ 300 hommes), une trentaine de fonctionnaires de la Sécurité Publique, démineurs, maîtres-nageurs-sauveteurs sont affectés au service d'honneur, à la circulation et à la sécurité du palais. En plus de ce renfort humain, les moyens techniques ne manquent pas. Cinq caméras installées aux alentours du bunker, quatre autres sur la Croisette et à la gare maritimes complétent le disposif des 80 caméras dispersées en ville. Des vigiles sont, également, affectés à la sécurité des palaces où résident les vedettes. Leur nombre a doublé par rapport à l'édition 2001. Les sacs sont fouillés, tout le monde passeau détecteur.
Les réactions face à cette atmosphère sécuritaire est, selon le commissaire cannois, Jean-Claude Suzanne, "une priorité absolue", pour les badauds "La sécurité deshumanise le festival. Une chose est sûre c'est que le festival de Cannes 2002 est sous bonne escorte.

A.L.T. (15 Mai 2002)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter