La grève des stars

Hollywood, sa constellation de stars, ses paillettes, son glamour, ses grosses productions et… la grève ! Dure loi de la réalité, il n’y a pas qu’en France que les contestations se font entendre et c’est tant mieux. D’autant plus que les pronostics se confirment ! La Screen Actors Guild (SAG) et l’Alliance of Motion Picture and Television Producers ne seront plus liées par contrat à partir du 30 juin ! Et, bien entendu, les deux groupes n’ont toujours pas trouvé d’accord.

Les dissensions portent sur les principales clauses que la SAG ne veut pas retoucher. Les plus importantes sont : la hausse des cotisations patronales au sein de sa caisse de santé et de retraite, une obligation de consentement pour toute diffusion d’un programme en ligne, mais aussi une augmentation des revenus sur les ventes de DVD.

Pour ces motifs, la SAG a décidé d’exhorter les membres de l’AFTRA (American Federation of Television and Radio) à un vote contre un éventuel accord.

Si 75% des membres de la SAG votent pour, et seulement à cette condition, de nombreux tournages cesseront irrémédiablement. Certaines productions sont pourtant épargnées : les indépendants. Plus de 300 accords ont été signés leur permettant de poursuivre leurs travaux. Ceux qui bénéficient de cet accord exceptionnel, notamment Oliver Stone avec W., Werner Herzog avec Bad Lieutenant et The Rebound avec Catherine Zeta-jones.

C’est aussi ça la magie d’Hollywood, cette revendication aux pouvoirs insondables. Puissent-ils battre le fer tant qu’il est encore chaud.

W. D. (le 17 juin 2008 – avec RelaxNews)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter