La justice suisse rejette la demande de Polanski

mardi 20 octobre 2009 - 12:45 | Showbizz
Ca ne s'arrange pas pour Roman Polanski... Le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone vient de rejeter sa demande de mise en liberté provisoire en raison des risques élevés de fuite, "compte tenu des motivations et des moyens du cinéaste".

Le Tribunal explique notamment que Roman Polanski peut, grâce à ses moyens financiers, "prendre un avion privé ou un hélicoptère et ainsi quitter la Suisse dans un délai de quelques heures". Il pourrait ainsi se rendre en France - qui comme la Suisse appartient à l'espace Schengen abolissant les contrôles d'identité et où il ne craint plus d'extradition. Rappelons que le cinéaste a déjà fui des Etats-Unis il y a plus de 30 ans pour échapper à la procédure...

Roman Polanski

Les avocats du réalisateur ont aussitôt annoncé leur intention de déposer un ultime recours auprès de la plus haute instance juridique suisse, le Tribunal fédéral de Lausanne : "Nous allons essayer d'apporter des garanties encore plus fortes et mieux adaptées, nous allons tenter de démontrer qu'il n'y aurait aucun risque à ordonner la mise en liberté de Roman Polanski", a expliqué Hervé Temime. "J'espère que le tribunal de Lausanne nous répondra dans les plus brefs délais."

Inquiet pour la santé de leur client, les avocats tentent par tous les moyens de lui éviter un séjour prolongé en prison, dans l'attente de la demande d'extradition américaine. Rappelons que le réalisateur a dû être hospitalisé en fin de semaine dernière pour subir des examens médicaux pour une maladie antérieure à son arrestation.

=> Toutes les infos sur Roman Polanski

A.V. (20 octobre 2009, avec AFP)


© 2009 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter