La Nouvelle-Zélande pourrait perdre Bilbo

jeudi 21 octobre 2010 - 11:01 | Showbizz
La Nouvelle-Zélande va perdre le tournage des films adaptés de la saga The Hobbit - Partie 1, plombant son image auprès d'Hollywood et son industrie cinématographique, a estimé jeudi le réalisateur néo-zélandais Peter Jackson, rejetant la faute sur le syndicat des acteurs NZ.



Selon lui, les dirigeants du studio américain Warner Bros sont "très inquiets pour la sécurité de leur investissement de 500 millions de dollars" et s'apprêtent à conclure la semaine prochaine des accords pour délocaliser la production.

"C'est le début d'un effet domino, la Nouvelle-Zélande va se faire une réputation mondiale d'environnement de travail instable auprès des investisseurs dans le cinéma et des studios", a-t-il déploré dans un commmuniqué.

Jackson est l'auteur de la trilogie du "Seigneur des Anneaux", filmée en Nouvelle-Zélande.

"En une nuit, (le syndicat) NZ Equity a ruiné la réputation d'une industrie naissante qui a mis 40 ans à se faire", a accusé le réalisateur, en conflit avec ce syndicat qui demandait à négocier un salaire minimum pour les acteurs.

Le Premier ministre néozélandais John Key a indiqué qu'il espèrait encore convaincre la Warner Bros de rester lors d'une rencontre la semaine prochaine.

Mais selon Fran Walsh, épouse de Jackson et partenaire du film, la Warner Bros veut désormais utiliser les studios Leavesden près de Londres.

"Ils ont un énorme studio libéré par Harry Potter, dont ils sont propriétaires et qu'ils jugent parfait pour nous", a-t-elle dit à la radio NZ.

L'industrie cinématographique pèse 3 milliards de dollars néo-zélandais (1,62 milliard d'euros) en Nouvelle-Zélande, sans compter les retombées touristiques des gros tournages qu'elle a accueilli ces dernières années ("Le dernier samouraï" avec Tom Cruise, la saga "Le Monde de Narnia" ou encore "Avatar" de James Cameron).

Le tournage du "Hobbit" a pris déjà beaucoup de retard pour des problèmes de droits de distribution, de budget et des difficultés chez MGM, co-producteur, poussant le réalisateur Guillermo Del Toro à jeter l'éponge au début de l'année.

Pour Helen Kelly, présidente du conseil des syndicats australiens, la délocalisation du tournage est motivée uniquement par l'argent, et non par le conflit social, certains pays offrant le double de l'abattement fiscal de 15% garanti par la Nouvelle-Zélande.

=> Toutes les infos sur The Hobbit - Partie 1

(21 Octobre 2010 - Afp)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter