La Source des Femmes : le joyau de Radu Mihaileanu (notre avis)

lundi 31 octobre 2011 - 15:31 | Showbizz
Dans un petit village de l’Atlas, les femmes sont contraintes, sous le poids de la pression des hommes et de la tradition, d’aller chercher l’eau à la source, au cœur des montagnes. Quelle que soit leur condition (enceinte, épuisée ou blessée), elles n’ont d’autre choix que d’assouvir les besoins de leur village.

Alors qu’elle est témoin, une fois de plus, de la perte d’un enfant dû à ce dur labeur, Leïla (Leïla Bekhti), une jeune épouse, décide qu’il est temps de faire quelque chose pour que les hommes entendent la voix des femmes. Elle décide alors d’entraîner ses consœurs dans une grève de l’amour qui prendra fin uniquement lorsque ceux-ci auront raccordé l’eau de la source au village, ce qui n’est pas du tout du goût de leurs maris…

L’infiniment petit

L’infiniment petit, c’est ce qu’est venu observer un jeune journaliste dans ce discret village perdu au creux des montagnes. Son étude est à la base dédiée aux insectes, comme on pourrait le comprendre au premier abord, avant qu’il ne soit témoin d’un spectacle bien plus fascinant. Cette intelligente métaphore a pour but de souligner le fait que les femmes sont considérées comme une minorité, cet "infiniment petit" qui s’avèrera bien plus grand et puissant qu’on ne le croit.


À travers ce magnifique film, relaté tel un conte traditionnel, Radu Mihaileanu réalise une véritable déclaration d’amour à la femme, aux femmes du Monde entier, mais plus particulièrement à la femme arabe. Il fait ainsi brillamment comprendre que la tradition et l’indifférence des hommes pèsent sur leur liberté.

Filmées d’un œil bienveillant, les sublimes Biyouna, Hafsia Herzi, Hiam Abbas et Sabrina Ouazani sont portées ici jusqu’à la grâce, ce casting envoûtant conduit par une Leïla Bekhti qui dévoile l’ensemble de ses talents d’une façon admirable.


Ce film s’adresse à tous. Aux femmes comme aux hommes. Véritable plaidoyer en faveur de la tolérance, il pose à travers la relation entre les personnages de Leïla (Leïla Bekhti) et Sami (Saleh Bakri), son époux, un regard sur les bases d’une relation sincère et aimante, sur ce qu’un homme devrait être prêt à accepter et à comprendre pour la femme qu’il aime et surtout à se battre pour ses ambitions.

Fondé sur des faits qui ont réellement eu lieu, La Source Des Femmes démontre que quelles que soient nos origines, notre langue ou notre religion, il ne faut jamais baisser les bras face à l’adversité et toujours croire en ses convictions, bien qu’il reste malgré tout, pour certains d’entre nous, beaucoup de chemin à parcourir…


Un livre pour continuer le voyage

Tourné dans un petit village du Maroc, La Source Des Femmes réunit de magnifiques images chaudes et colorées d’un pays qui semble suspendu entre la beauté et la grâce. Pour ceux qui ont aimé le film, et qui souhaiteraient en garder un plus large souvenir, Radu Mihaileanu a écrit et composé un livre qui ravira les amoureux des femmes, du long-métrage et de ses sublimes paysages.

Tel un carnet de bord post-tournage, le metteur en scène, avec un œil différent, exprime pour la première fois ses ressentis, ses doutes, ses choix et ses bonheurs lors de la création de son œuvre. Agrémentés de sublimes photographies, ses textes à la fois courts et authentiques, sont illustrés par quelques scènes volées lors du tournage, des scènes que l’on aime alors voir figées, le temps d’une lecture qui nous fait voyager à travers des décors et des visages bouleversant de beauté.


La Source des Femmes par Radu Mihaileanu - Editions Glénat - 25 €

En attendant le 2 Novembre... :

=> Toutes les infos sur La Source des femmes

Audrey Soto (31 Octobre 2011)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter