Ladies & gentlemen, welcome to Hollywood…

Réjouissez-vous : le premier long d'Allan Coulter, Hollywoodland, sort sur nos écrans français en ce doux début de 2007. L'occasion de suivre un Adrien Brody, un Ben Affleck et une Diane Lane plus beaux et élégants que jamais ! Mais dans ce film qui mêle talentueusement la vie de George Reeves et l'enquête sur sa mort, la musique a une place non négligeable : elle participe de beaucoup à l'univers feutré, mystérieux et jazzy des tribulations de Simo, et de la rencontre amoureuse entre Toni Mannix et George Reeves.

Marcelo Zarvos, le compositeur, s'est déjà occupé de quelques films "mineurs" (comme La Tentation De Jessica et La Ligne De Vie). Autant dire qu'il devait faire ses preuves ! Et il relève le défi la tête (et les oreilles) bien haute(s) : les orchestrations d'Hollywoodland sont un délice acoustique pour qui aime les classiques américains des 50's. Les violons et hautbois se déploient amplement, et laissent aux trompettes et piano le soin, grâce à leurs aigus, d'ajouter une touche de mystère et d'angoisse. Les quarante-cinq minutes de bande originale oscillent en permanence entre douceur, calme apparent, et inquiétantes vibrations mélodiques.

On imagine un homme en imperméable, un piano-bar, une cigarette attisée... Tout l'univers des films noirs en quelques notes ! La musique de Marcelo Zarvos a la grande qualité de se faire apprécier même si l'on ne connaît pas encore le film de Coulter : elle s'éloigne des orchestrations strictement filmiques qui servent les images de la plupart des films d'époque, et s'approprie humblement mais efficacement une ambiance jazzy (et "classy") idéale pour des soirées aux chandelles ou cocktails... Bref, un régal ! Prévoyez robe du soir et queue-de-pie : on se prend facilement au jeu envoûtant des mélodies de Zarvos...

"Hollywoodland", bande originale - Editeur DECCA - Disponible

Bartholomé Girard (03 janvier 2007)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter