Lambert Wilson et Clotilde Courau décorés

Ce mercredi, deux figures du cinéma français, les comédiens Clotilde Courau et Lambert Wilson, ont respectivement été élevés Chevalier et Officier dans l'ordre des Arts et des Lettres.

Lors d'une cérémonie qui s’est déroulée au ministère de la Culture et de la Communication, le ministre Renaud Donnedieu de Vabres ne s’est pas fait avare en compliments en déclarant « Clotide Courau, vous avez tous les talents et toutes les audaces, du thriller angoissant au chassé-croisé amoureux, au cinéma comme sur les planches ». Il a par ailleurs rappelé que la comédienne s'était récemment lancée dans la chanson avec l’opérette Irma la douce et la reprise du Chanteur de Mexico au Châtelet.

Accompagnée de son époux, le prince Emmanuel-Philibert de Savoie, héritier de la maison royale d'Italie, Clotilde Courau a remercié en déclarant : « Cette médaille ne couronne pas une carrière, mais m'encourage sur les chemins artistiques que j'ai choisis : des personnages particuliers dans des domaines singuliers ».

En présence de son père, le comédien Georges Wilson, Lambert Wilson, a souligné que « la grande surprise de notre métier, c'est celle de durer ». Il a très modestement remercié son père de lui avoir appris « le bel ouvrage et le service du public », et ses « parents et amis pour leurs critiques ».

Clotilde Courau sera mercredi prochain à l’affiche du très attendu La Môme où elle interprète la mère de la chanteuse Edith Piaf. De son côté, Lambert Wilson joue actuellement au théâtre du Châtelet dans Candide de Leonard Bernstein, mis en scène par Robert Carsen.

M.B.C (8 février 2007 - Avec l’AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter