Le Bourne, la brute et le truand

C’est un fait, les cérémonies des Oscars se suivent, mais ne ressemblent pas. Exception faite, lorsque des petits malins décident, chaque année, de surfer sur l’euphorie de cette grande messe du cinéma, afin de remettre au goût du jour la production de suites, de remakes entièrement dédiés aux nouveau lauréats.

En 2007, le film Les Infiltrés avait déjà inspiré de nombreux cinéastes avec son duo charismatique d’acteurs. Mais ici, les studios Universal iront voir du côté du triple oscarisé La Vengeance Dans La Peau afin de livrer une énième suite et un quatrième volet aux aventures de l’assassin Jason Bourne.

Matt Damon, acteur principal de cette saga semble plus motivé que jamais, se disant près à endosser son costume de vengeur sanguinaire, à condition que son ami et fidèle scénariste Paul Greengrass soit également de la partie.

L’adaptation de l’œuvre littéraire de Robert Ludlum devrait à fortiori trouver du baume au cœur, tout en étant financée par les 442,9 millions de dollars engrangés par le précédent opus en 2007. On comprend mieux pourquoi a vengeance est un plat qui se mange froid …

B.C (Le 26 février 2008 – avec RelaxNews)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter