Le cinéaste portugais Manoel de Oliveira hospitalisé

samedi 22 décembre 2012 - 19:14 | Showbizz
Le cinéaste portugais Manoel De Oliveira, qui a fêté ses 104 ans le 11 décembre dernier, a été hospitalisé en raison d'une infection dont il "se rétablit bien", a annoncé samedi sa fille, Adelaide Maria Trêpa.
Le doyen des cinéastes en activité a été interné jeudi dernier en raison d'une bactérie qui est en passe "d'être maîtrisée", a précisé Mme Trêpa à l'agence Lusa.

Manoel  De Oliveira


"Aujourd'hui, il a déjà reçu des visites", a-t-elle ajoutée.

Hospitalisé pendant une semaine en juillet dernier, en raison de problèmes pulmonaires, le réalisateur souffre également d'une maladie cardiaque chronique.

"Il continue de travailler chez lui", avait affirmé à l'AFP sa fille, plus tôt en décembre, en précisant que son père avait terminé le scénario d'un prochain film, "L'Eglise du diable", inspiré de l'auteur brésilien Machado de Assis, et qu'il travaillait actuellement sur celui d'un nouveau court métrage.

Le plus récent film de Manoel De Oliveira, Gebo Et L'Ombre -- une comédie dramatique adaptée de la pièce éponyme du Portugais Raul Brandao, avec les acteurs Michael Lonsdale, Claudia Cardinale et Jeanne Moreau --, a été présenté l'été dernier à la Mostra de Venise.

Au printemps, il a encore tourné un court-métrage sur Guimaraes, ville du nord du Portugal désignée capitale européenne de la Culture 2012.

Depuis ses débuts derrière la caméra, encore au temps du cinéma muet, Oliveira a réalisé une cinquantaine de films de fiction et de documentaires, une oeuvre marquée par une perpétuelle interrogation sur le sens de la vie et de la mort.

=> Toutes les infos sur Manoel de Oliveira

(22 Décembre 2012 - AFP)

© 2012 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter