Le cinéma iranien est en crise

Le gouvernement iranien prend conscience des difficultés dont souffre le cinéma en Iran. Un rapport des responsables ministériels sur cette crise vient d'ailleurs d'être rendu. Ali Cherdoust, député et membre de cette commission a expliqué ce phénomène par "l'utilisation de plus en plus importante de l'internet, et de CD rom ou de DVD". Il a également ajouté que l'industrie cinématographique du pays avait de sérieux problèmes financiers. Selon lui, la production de films pour des projections en Iran n'a plus raison d'être. "Il y a plus de 80 projets de construction de salles de cinéma qui sont abondonnés en raison de problèmes financiers". Le parlementaire craint aussi un effacement du cinéma iranien lors des festivals internationaux. Alors qu'en Inde, l'économie du cinéma est en train d'exploser, la poplulation irannienne, elle, abondonne les salles obscures. Sur les 64 millions d'habitants que compte le pays, moins d'un tiers de la population est allé voir un film sur grand écran l'année dernière.

P.L (20 août 2002)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter