Le cinéma se met en grève !

Le ton monte entre les techniciens et les producteurs. Une centaine de tournages de longs-métrages de télévision et cinéma sont menacés de perturbations (voire de paralysie) mercredi à la suite d'un mot d'ordre de grève lancé par trois syndicats de techniciens pour des revendications salariales.
"On demande aux producteurs de longs-métrages des salaires décents et corrects", a expliqué mardi à l'AFP Laurent Blois, délégué général du Syndicat national des techniciens et réalisateurs (SNTR). " On nous propose des grilles de salaires insatisfaisantes, on est dans une impasse", a-t-il affirmé, dénonçant « un laisser-aller des producteurs sur le plan social » face à ce problème.

Le Syndicat national des techniciens de la production cinématographique et de télévision et le Syndicat général des travailleurs de l'industrie du film se sont associés au mouvement de grève. Les 24 heures de protestations devraient affecter, entre autres, les tournages de 99 Francs, Cortex, Le Gang Des Postiches et des séries TV Avocats et associés, Sous Le Soleil

À deux jours des discussions autour des conventions collectives de l'audiovisuel (le 30 novembre) et du cinéma (le 1er décembre), leurs revendications portent sur "maintien des salaires minima actuels, base 39 h, la revalorisation des salaires pour un certain nombre de fonctions et des plus bas salaires…

À suivre…

J.T.A (28 novembre 2006 – Avec AFP et Le Film Français)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter