Le Darfour s’invite au cinéma

Steven Spielberg pourrait renoncer à sa collaboration avec les autorités chinoises dans le cadre des JO de Pékin de 2008.

La capitale chinoise a fait appel à des réalisateurs étrangers pour promouvoir la Chine et montrer les progrès économiques et sociaux du pays avant les JO de l’an prochain.
Cinq cinéastes ont été choisis pour réaliser des courts-métrages, destinés à donner une image positive de la ville hors des frontières chinoises. L’Italien Giuseppe Tornatore, l’Iranien Majid Majidi, l’Anglais Dany Goodrich et le Français Patrice Leconte ont déjà tourné leurs petits films à Pékin, et l’Américain Oliver Stone devrait s’y rendre prochainement.

Steven Spielberg avait quant à lui été contacté par Pékin pour occuper un poste de conseiller pour la préparation des cérémonies des JO. Mais après les vives critiques de l’actrice américaine Mia Farrow à l’encontre du célèbre réalisateur et de sponsors privés, dénonçant leur aide à l’organisation des « Jeux du génocide », à cause du soutien de la Chine au régime soudanais, Steven Spielberg pourrait décider de ne pas collaborer avec les Chinois.

Le réalisateur américain a envoyé une lettre ouverte au président chinois Hu Jintao, l’exhortant à ne plus soutenir le régime de Karthoum et à faire pression sur celui-ci pour qu’il change de politique à l’égard du Darfour et mette fin au « génocide ».

E.P. (30 juillet 2007 – AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter