Le lion de Venise n'a pas fini de rugir…

Alors que les hôtels les plus huppés de Venise continuent à connaître un chassé-croisé de stars de tous les horizons (Heath Ledger, Calista Flockhart, Harrison Ford, Marisa Paredes, Jake Gyllenhaal, etc...), les moindres faits et gestes de Mr Clooney restent le point de mire de tout festivalier qui se respecte.
Pour vous, j'ai expérimenté l'art du paparazzo, en attendant sous une chaleur de plomb l'arrivée de ce gentleman d'Harrison Ford, venu accompagner sa chère et tendre Ally Mc Beal (qui présentait aujourd'hui un film, hors compétition, Fragile) ; mais surtout le retour de George Clooney à son hôtel, après avoir consacré une après-midi intensive à ses fameux journalistes VIP !
Un des photographes à mes cotés pendant la période de guet, me demande : “Mais, il arrive quand cet Harrison Ford ?“ Je lui réponds dans un italien diabolique: Il vient de passer à l'instant sous votre nez... molto veloce ! (très rapidement)
Mon voisin n'en revenait pas. Il m'a alors montré le contenu de son appareil photo numérique et je lui ai montré qu'il avait bien pris Harrison et Callista. Il les avait pris par réflexe. Comme quoi, la prudence semble rester mère de sûreté…
Dix minutes plus tard, George Clooney bondit dans son taxi et fait un dernier geste en direction de ses fans et photographes qui ont à peine eu le temps de réaliser sa présence.

Ce matin, la projection de Good Night And Good Luck a réussi son pari. La salle pleine à craquer a applaudi à tout rompre ce film audacieux qui se révéle en meme temps très didactique et en dit long sur la fascination de Clooney pour le journalisme. L'oeuvre est léchée, avec un bel emballage sonore (très jazzy) et visuel (le noir et blanc sublimant les acteurs du film).

Côté conférence de presse, Heath Ledger et Jake Gyllenhaal, les héros de Brokeback échangent des propos élogieux au sujet de leur metteur en scène respectif, Ang Lee. “Plutot que de parler de manipulation envers ses comédiens, à propos d'Ang Lee, je dirais surtout qu'il sait créer une véritable relation avec ses acteurs, en plus d'un humour que j'apprécie particulièrement, explique Jake Gyllenhaal.

Heath Ledger, quant à lui, souligne le pointillisme d'Ang Lee dans son travail. “Chaque détail a son importance pour raconter l'histoire de son film.” Rappelons qu'Heath Ledger présentera demain en conférence de presse Casanova, de Lasse Hallstrom.

Ce soir, à l'hôtel Excelsior, les rumeurs continuent de croître : George Clooney serait présent a la soirée Martini, forcément VIP.
Affaire à suivre, mais une fois de plus, le lion de Venise n'a pas fini de rugir…

=> Voir toutes les photos du festival
=> Voir notre site spécial Venise 2005

Laetitia Heurteau (Venise, le 3 septembre 2005)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter