Le Moyen-Orient ou l’ambiguité à l’américaine

Le Moyen-Orient et sa capitale Bagdad sont en flammes depuis plus de quatre ans… Si rien ne semble bouger du côté des États Majors, les cinéastes se retroussent les manches à Hollywood.
Pas moins de six films portant sur ce sujet sensible sortiront sur les écrans américains d’ici à la fin de l’année dont le très attendu Le Royaume produit par Michael Mann. Le film, emmené par Jamie Foxx, a été tourné en Arabie Saoudite et sera un thriller d’action à gros budget qui, selon son réalisateur Peter Berg, se rapprocherait de La Chute Du Faucon Noir.

Le paradoxe Irakien
L’Irak est au centre des débats aux Etats-Unis et cela se ressent évidemment dans la production cinématographique. La démarche est honorable et peut prendre des allures d’engagement politique comme A Mighty Heart, inspiré de la disparition du soldat Daniel Pearl, assassiné au Pakistan, et présenté par Angelina Jolie à Cannes comme un plaidoyer pour le retour des troupes du Moyen-Orient.
Mais comme avec le Vietnam, les Américains veulent se considérer victimes dans une guerre où les rôles se sont inversés. Question de point de vue, vous me direz…
Le problème, justement, c’est que les Américains ne semblent pas capables d’envisager cette guerre à travers le prisme Irakien…
Les Américains parlent aux Américains…
Ainsi, In The Valley Of Elah, qui sort en septembre aux USA, racontera l’histoire d’un homme (Tommy Lee Jones) dont le fils, traumatisé, disparaît après son retour d’Irak.
Dans Stop Loss, en cours de tournage, Ryan Philippe jouera un soldat déserteur qui refuse de retourner à Bagdad.
Grace Is Gone sentira bon le mélo avec cette histoire d’un père de trois enfants (John Cusack) dont la femme est tuée en Irak…

Alors oui, c’est bien de montrer les terribles conséquences de cette guerre, le moral en berne d’une population qui n’y croit plus, le déchirement des familles. Oui, il faut le faire.
Mais n’oublions pas qu’il y a des dizaines d’Irakiens qui meurent chaque jour sans savoir pourquoi.

G.G (15 juin 2007 – avec Variety)

Photo tiré du film Jarhead de Sam Mendes (source UIP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter