Le nouveau ministre de la Culture sur la brèche

Jean-Jacques Aillagon, nouveau ministre de la Cuture et de la Communication, s'immerge rapidement dans ses nouvelles fonctions avec le festival de Cannes.
Son emploi du temps surchargé en témoigne. Entre l'ouverture du festival, les projections de Hollywood Ending, le dernier Woody Allen, de Marie-jo Et Ses Deux Amours de Robert Guédiguian, de Sex Is Comedy de Catherine Breillat, de All Or Nothing de Mike Leigh. Sans oublier la rencontre avec le trio dirigeant du festival, le dîner officiel en hommage à Alain Resnais à l'occasion des 50 ans de la revue Positif et la visite du marché international du film, il n'a pas une minute de répit. Il remettra, pour finir, dimanche les insignes de chevalier de la Légion d'Honneur à David Lynch.
Profitant de son passage à Cannes, le ministre fraîchement installé rue de Valois a exprimé son soutien aux exploitants de salles d'art et d'essai, réunis en assemblée générale. Il souhaite "le maintien, voire le développement des salles de proximité". "Vous êtes ainsi les guetteurs bien préparés des nouveautés, des audaces et de l'irremplacable souffle de liberté créatrice dont témoignent chaque année les dizaines de films présentés sur la Croisette" a t-il ajouté.

A.L.T. (15 Mai 2002)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter