Le premier festival de films érotiques arrive à Paris

mardi 24 juin 2014 - 13:49 | Showbizz
Du 25 au 29 juin, se tient au Nouveau Latina (20 rue du temple, Paris 4e), Le Festival Du Film De Fesses, premier festival de films érotiques en France. Au programme, une sélection de longs-métrages français et étrangers, des moments consacrés à la réflexion sur l'érotisme au cinéma et quelques soirées. Rencontre avec Maud Bambou, membre de l'équipe de programmation du festival.
À Paris, les films érotiques sont à l'honneur

Après Barcelone, Seattle, Bruxelles, pourquoi un festival du film érotique à Paris ?

Le sexe est depuis longtemps cloisonné aux films pornographiques. En 2013, des films comme L'Inconnu Du Lac d'Alain Guiraudie, Les Rencontres D'Après Minuit de Yann Gonzalez ou La Vie D'Adèle - Chapitres 1 Et 2 d'Abdellatif Kechiche ont montré du sexe par un autre biais que celui de la pornographie. Il nous semblait intéressant de réfléchir à cette question en organisant un festival autour de cette thématique : un érotisme léger, drôle et romantique.

Pourquoi ce titre "Festival du film de fesses" ?

La question de la sexualité est peu traitée par une approche directe dans le cadre des festivals de cinéma... C'est pourtant un beau motif et une bonne explication à notre besoin à tous de combler notre sentiment de vacuité. Le titre est volontairement léger et décalé car il exprime l'ambition de réfléchir à cette question, tout en rigolant. Ce n'est pas grave de désirer. Ça peut même être très beau voire très drôle. Et selon nous, le sexe ne doit pas être cantonné au porno. C'est beaucoup plus.

Le film érotique est-il un genre à part ?

Pas forcément. L'érotisme peut être partout. Mais nos films sont rassemblés autour de ce qu'on pourrait appeler un "romantisme du cul" : un sexe lyrique, un sexe qui veut réfléchir et ressentir, et pas uniquement se frotter à l'autre.

Quels critères avez-vous appliqué pour sélectionner chaque film ?

Qu'il y ait du cinéma et que le rapport sexuel ne soit pas seulement filmé comme un corps qui en pénètre un autre. Il y a des choses plus importantes dans la rencontre sexuelle que la simple pénétration. Nos films explorent cette dimension.

En quoi consistent les "nuits chaudes" en marge de la programmation ?

L'idée de départ du festival était de faire un festival de nuit, au tout début de l'été, sur la thématique précédemment citée. Mais les contraintes financières ne nous ont pas permis de rendre les nuits aussi importantes que nous l'imaginions, notamment parce que beaucoup de lieux à Paris ferment à 2h du matin, et qu'il faut de l'argent si l'on veut trouver des lieux qui ferment plus tard. Mais nous allons avoir quelques beaux moments qui restent pour l'instant assez secrets, car les endroits où nous nous rendrons sont assez petits. Il y aura une fête d'ouverture dans un jardin secret, avec une performance, suivi d'un concert. Le lendemain soir sera consacré au concert d'une icône. L'avant-dernière soirée sera dansante et, samedi soir, aura lieu une conférence sur la représentation du sexe dans les arts.

Quels retours attendez-vous de la part des festivaliers ?

Nous espérons surtout qu'ils aimeront les films que nous allons montrer, et que le festival soit pour eux une possibilité de rencontre et de discussion. Nous espérons aussi que notre démarche aura un écho médiatique. Avoir de la visibilité signifie également trouver plus facilement des partenaires pour envisager une seconde édition du festival de manière plus sereine et pour lui donner une envergure plus grande. Nous n'avions aucun budget cette année.

=> Toutes les infos sur Le Festival du film de fesses

(24 Juin 2014 - Relax News)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter