Le Printemps du cinéma démarre fort

lundi 18 mars 2013 - 16:29 | Showbizz
Le Printemps Du Cinéma 2013 a enregistré un "bon démarrage" au premier jour dimanche, avec 1,38 million de spectateurs dans les salles obscures, en hausse de 6% par rapport à l'an dernier, a annoncé lundi la Fédération nationale des cinémas.



Ce rendez-vous annuel permet aux cinéphiles d'accéder pendant trois jours, jusqu'à mardi soir, à n'importe quelle séance de n'importe quel film pour 3,50 euros.

"Ces nombreux spectateurs ont été séduits par une offre de films riche et diversifiée", souligne la FNCF dans un communiqué.

=> Tous les films à voir au Printemps du cinéma 2013 !

L'édition 2012 du Printemps du cinéma avait attiré plus de 2,5 millions d'entrées en trois jours, soit une hausse de +25,5% par rapport à 2011, la journée du dimanche ayant attiré à elle seule 35% de spectateurs en plus.

Après un début d'année morose, les salles de cinéma espèrent faire le plein avec cette opération annuelle.

"Le Printemps du Cinéma devrait relancer la machine et (marquer) le début de la reconquête", avait déclaré à l'AFP la semaine dernière Richard Patry, nouveau président de la Fédération nationale des cinémas français.

En février, la fréquentation a chuté par exemple de 21% par rapport au même mois de 2012. Sur les 12 derniers mois écoulés, les entrées dans les salles sont en repli de 7,3% à 198,85 millions.

Selon Richard Patry, depuis septembre "l'offre s'est raréfiée avec, il faut bien le dire, des films français qui ont déçu" mais selon lui il "est bien trop tôt pour parler de baisse structurelle. Les nouveaux films sont prometteurs et nous sommes confiants".

(18 Mars 2013 - AFP)

© 2013 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter