Le Prix de la critique décerné au film palestinien INTERVENTION DIVINE

Le film Intervention Divine, du réalisateur palestinien Elia Suleiman, s’est vu remettre samedi 25 mai le prix de la critique internationale décerné par la Fédération internationale de la presse cinématographique (FIPRESCI) à un film en compétition officielle ; alors qu’il a reçu dimanche soir le Prix du jury du 55ème Festival de Cannes.
Ce prix a été décerné à Elia Suleiman "pour sa vision sensible, novatrice et pleine d'humour d'une situation d'actualité complexe avec ses conséquences tragiques".
De plus, la FIPRESCI a décerné un Prix spécial au film En Attendant Le Bonheur du réalisateur Mauritanien Adderrahmane Sissako, présenté dans la section Un certain regard, rendant ainsi hommage à "la poésie et la délicatesse avec lesquelles il décrit la vie de tous ses imbroglios comiques et sentimentaux".
Enfin, la FIPRESCI a récompensé L'Oiseau D'Argile de Tareque Masud présenté en ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs, pour "l'authenticité avec laquelle il dépeint avec une sensibilité émouvante un pays qui lutte pour ses droits démocratiques".

A.C. (27 mai 2002)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter