Le réalisateur d’Astérix au cœur d’un scandale

Non, pour une fois on ne parle pas de l’arrivée d’une nouvelle célébrité dans le casting déjà bien garni d’Astérix Aux Jeux Olympiques. L’heure est au scandale sur le tournage en Espagne de la super production aux 78 millions d’euros.

Selon l’hebdomadaire suisse « L’Illustré », le réalisateur du film Thomas Langmann, baignerait dans un scandale de prostitution et de chantage. Une certaine « Maïté », figure des nuits genevoises, serait à l’origine de l’histoire. Cette dernière aurait été placée en détention à Genève depuis le 28 novembre. Elle est accusée d’incitation à la prostitution, d’extorsion de fonds, de chantage et d’infraction à la loi sur les stupéfiants.

Il y a quelques semaines, la suissesse s’est rendu sur le tournage d’Astérix Aux Jeux Olympiques à Alicante en compagnie de jeunes prostituées d’Europe de l’Est. Toutes devaient « apparaître très discrètement à l’écran », mais les choses auraient pris ensuite « une autre tournure ». Et Thomas Langmann « n’aurait pas réglé entièrement les prestations fournies ». Alors, l’avocat de la jeune femme décide d’envoyer une « lettre musclée » au réalisateur pour tenter de récupérer les sommes dues. L’inculpation pour chantage découlerait de cette missive.

La juge chargée du dossier au Palais de justice de Genève a confirmé l’incarcération de « Maïté », tout comme celle de l’avocat. L’article de l’Illustré « n’est pas faux, il n’y a pas d’énormités », a-t-elle déclaré à l’AFP.

De son côté, le réalisateur a assuré que toute cette histoire n’avait rien à voir avec le tournage d’Astérix Aux Jeux Olympiques. Il est entendu en tant que témoin et partie civile dans l’affaire…

La sortie du film est prévue pour le 30 janvier 2008. Le nom « Maïté » apparaîtra-t-il dans le générique de fin ?

Al.M. (13 décembre 2006 - Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter