Le top 10 des films cultes à voir sur Netflix

jeudi 6 juillet 2017 - 12:16 | Showbizz
Fort du succès de Okja, Netflix s'est frayé une bonne place parmi les sites proposant des films en streaming à petit prix. Car en dehors de ses productions originales, la plate-forme propose des classiques du septième art. Des classiques que Comme au Cinéma vous suggère aujourd'hui. Un top évidemment subjectif !



Avant de commencer ce petit classement Netflix, il est bon de noter que ce dernier est basé sur le catalogue français. Parmi les films proposés par ce dernier, beaucoup de genres et nationalités sont malheureusement peu présents. Le top se voudra donc le plus varié possible pour convenir à tous les goûts et être éclectique.

Dernière spécification : les films disparaissent progressivement du catalogue Netflix. Beaucoup de films présentés ici ne seront peut-être plus visionnables sur la plate-forme après plusieurs mois.

Un Tramway nommé Désir (Elia Kazan - 1951)

Un film dont la puissance repose grandement sur la présence de Marlon Brando. Un Marlon Brando puissant et envoûtant face à une Vivien Leigh torturée. Un Tramway Nomme Desir emporte le spectateur à travers les tourments et désirs partagés de personnages forts. Cette adaptation de la pièce de théâtre de Tennessee Williams, forte de cruauté, est un indispensable à voir sur Netflix.

Chinatown (Roman Polanski - 1974)

L'un des plus grands films de Roman Polanski. Chinatown emprunte tous les codes du polar et offre intrigues multiples à base de magouilles politico-financières. Jamais Jack Nicholson n'aura été aussi bon dans ce film à l'ambiance lourde, appuyée par une photographie solaire. Chinatown offre une tension qui monte crescendo jusqu'à un dénouement final incroyable. Il serait dommage de passer à côté de ce chef d’œuvre.

La Haine (Matthieu Kassovitz - 1995)

Un classique qui secoua le cinéma l'année de sa sortie. Ce second film de Matthieu Kassovitz, qui lança la carrière de Vincent Cassel, est la voix d'une génération. Le choix du noir & blanc appuie le désespoir de personnages rêvant d'autres horizons, de changer leur condition. L'humour noir au service d'une dénonciation des violences policières, sujet toujours actuel. A voir sur Netflix.



Diamants sur Canapé (Blake Edwards - 1961)

Un top sans Audrey Hepburn n'est pas un top. Holly Golightly, incarnée par la mythique actrice, irradie Diamants Sur Canapé de sa classe, de sa présence. Car le charme du film repose principalement sur l'image d'une Audrey Hepburn prêtant ses traits à un personnage aussi chipie que resplendissante qu'on prend autant plaisir à adorer qu'à détester.

Old Boy (Park Chan-Wook - 2003)

L'un des films qui permis de faire connaître le cinéma sud-coréen au grand public. Old Boy en contient tous les codes modernes : ultra violence, sexe, ambiance noire, twists multiples... Une histoire de vengeance menée sur 15 ans qui retourna plus d'un spectateur à sa sortie en 2003. Nul doute qu'en 2017, l'effet de ce film de Park Chan Wook doit rester le même.

Rosemary's Baby (Roman Polanski - 1968)

Que serait un top sans le classique film d'horreur ? C'est encore Roman Polanski qui truste une place du classement avec Rosemary'S Baby. Un film claustrophobique dans lequel l'entourage inspire une étrange impression de malaise dans un appartement pas franchement rassurant et une présence qui plane tout le long. Un monument du cinéma horrifique où l'angoisse est roi.

Les Incorruptibles (Brian De Palma - 1987)

Robert De Niro, Kevin Costner, Sean Connery...un casting qui fait rêver au service d'un classique de Brian De Palma. Les États-Unis de la prohibition jouent énormément sur le charme d'un film accompagné par ses classiques histoires de gangsters. La cerise sur le gâteau ? Un Al Capone (Robert De Niro) dont les apparitions sont un véritable régal. Il serait bête de s'en priver.

Akira (Katsuhiro Ôtomo - 1988)

Un Japon futuriste et foncièrement dérangeant. Akira, tiré du célèbre manga de Katsuhiro Ôtomo également réalisateur de cette adaptation, est l'un des films cultes à voir sur Netflix. Rien ne manque : une bande-originale extraordinaire, un questionnement sur la nature profonde de l'Homme et sa tendance à l'autodestruction, des scènes cultes dont un final qui aura marqué bien des esprits...



Docteur Folamour (Stanley Kubrick - 1964)

Stanley Kubrick est sans doute l'un des réalisateurs les plus éclectiques ayant existé. Véritable touche à tout, le cinéaste se révèle brillant lorsqu'il s'agit de la comédie noire. Une forme parfaite, un fond qui l'est tout autant sous couvert de guerre froide (ah... la menace de la bombe nucléaire...). Une pure merveille qui vient côtoyer 2001, L'Odyssée De L'Espace... lui aussi disponible sur Netflix, au passage...

Casablanca (Michael Curtiz - 1942)

L'âge d'or d'Hollywood et ses grandes figures. Ingrid Bergman, Humphrey Bogard... que de noms mythiques ici représentés dans Casablanca. Sans doute l'un des classiques intemporel du septième art. Une photographie oscillant entre le noir & blanc dont les lumières viennent éclairer ce film à fois romantique et tortueux. En pleine seconde guerre mondiale, l'histoire d'âmes égarées qui se croisent et vont vivre quelque chose de grand.

Nassim Chentouf (6 juillet 2017)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter