Les Chaussons Rouges : un chef-d'œuvre restauré (test DVD)

mercredi 9 novembre 2011 - 17:32 | Showbizz
Victoria Page (inoubliable Moira Shearer) est une ballerine qui ne vit que pour et par la danse. Julian Craster (Marius Goring) est un jeune compositeur dont le talent ne demande qu’à exploser. Grâce au génial Boris Lermontov (Anton Walbrook, glaçant), ces deux âmes que la passion consume, ces deux étoiles en devenir vont toucher leurs rêves du doigt.


Les Chaussons Rouges est un drôle de cas cinématographique. Tièdement accueilli par ses producteurs britanniques, mal sorti (voire pas du tout) dans une Europe encore traumatisée par l’après-guerre, le film de Michael Powell et Emeric Pressburger a réellement éclôt de l’autre côté de l’Atlantique, se transmettant de petites en grandes salles, puis d’écoles de cinéma en ciné-clubs jusqu’à devenir le chef d’œuvre, culte pour les initiés (Brian De Palma, Martin Scorsese et Steven Spielberg, pour ne citer que les plus connus, ne jurent que par lui), mais toutefois cruellement méconnu par le quidam de notre côté de l’océan. Quel plaisir et quelle excitation ainsi de (re)découvrir une telle œuvre aujourd’hui magnifiquement restaurée !

Couleurs chatoyantes revisitées, image nettoyée, son retraité… Assez parlé cuisine, le résultat parle de lui-même. Car la jubilation vient – on voudrait presque dire « surtout » - du ravissement que procure à coup sûr la redécouverte d’un film au désir visuel absolu (que de partis pris aussi risqués que géniaux à l’instar de l’ahurissant morceau dansé de 17 minutes !), véritable (et accompli) projet artistique, plastique et psychologique qui laisse son empreinte malicieusement désespérée encore bien longtemps après son générique de fin. Entre échos d’hier et thématiques de toujours (se dévouer corps et âme à son art), Les Chaussons Rouges s’adresse à tous et touche droit au cœur et aux tripes. Incontournable.


Le DVD

Une chose est certaine : à sortie exceptionnelle, bonus exceptionnels !
Ainsi, grâce à une édition collector double DVD, non seulement l’incroyable restauration du film de Michael Powell et Emeric Pressburger est un délice, mais les cinéphiles que nous sommes se voient plus que comblés par une avalanche de documents passionnants. De la restauration du film présentée par Martin Scorsese himself à la rencontre avec Thelma Schoonmaker Powell (veuve de Michael Powell et fidèle monteuse de Scorsese) en passant par le Ballet flamboyant (une relecture du film par de grands noms de la danse d’aujourd’hui tel Nicolas Le Riche) ou Il était une fois Les Chaussons Rouges (une série de témoignages des proches collaborateurs des Archers et de certains techniciens – clé - du film), le voyage s’avère tout simplement magique. Que demander de plus ?

=> Toutes les infos sur Les Chaussons rouges

Eléonore Guerra (9 Novembre 2011)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter