Les équipes des films français sélectionnés pour Cannes reçues par le Président.

Lundi 28 avril, pour la première fois, Jacques Chirac recevait les équipes des films français présentés au Festival de Cannes cette année. L’occasion pour le Chef d’Etat, qui considère notre cinéma comme " un véritable trésor national ", d’affirmer son soutien, ainsi que celui de son gouvernement, au cinéma français. " Défendre notre cinéma, c’est défendre un art national, un patrimoine en devenir " a-t-il déclaré, mais c’est aussi " défendre tous les cinémas (…) se battre, sur ce front comme sur d’autres, contre l’uniformité qui ne peut qu’appauvrir les hommes ". Pour le Président, le gouvernement, ainsi que les Français, ont " le devoir impératif de tout faire pour préserver la vitalité artistique et aussi, naturellement (…) le dynamisme [ du cinéma français ]". Par conséquent, il a été décidé que des mesures pour " mieux soutenir " notre cinéma allaient être présentées lors d’un prochain Conseil des Ministres par le Ministre de la Culture, Jean-Jacques Aillagon. Par ailleurs, Jacques Chirac a conforté l’opposition du pays " à toute ouverture du secteur cinématographique et audiovisuel dans le cadre des négociations à l’Organisation Mondiale du Commerce ", contrairement aux Etats-Unis.
Une rencontre éclectique où étaient présents des réalisateurs et des acteurs, dont les films sont sélectionnés tant pour la Palme d’Or que dans d’autres catégories. Luc Besson, Bertrand Blier, François Ozon ou encore Gérard Krawczyk, dont le remake de Fanfan La Tulipe sera présenté en ouverture du 56ème Festival étaient présents. Parmi d’autres comédiens, Jean Rochefort, par ailleurs membre du Jury, Philippe Noiret, Vincent Perez (Fanfan La Tulipe), Elsa Zylberstein et Ludivine Sagnier avaient fait le déplacement.


S.O. (29 avril 2003)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter