Les Gardiens de la Galaxie 2 aussi bien que le premier ? Découvrez notre avis

lundi 24 avril 2017 - 17:21 | Showbizz
Les Gardiens De La Galaxie sont enfin de retour sur notre planète ! Les héros les plus cools de Marvel reviennent mercredi dans Les Gardiens De La Galaxie Vol. 2 et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils sont attendus au tournant.



Sorti en août 2014, Les Gardiens De La Galaxie avait rencontré un énorme succès auprès des fans. Il faut dire que son côté fun et décalé détonait au milieu des autres productions Marvel de l’époque jugées plus premier degré.

Il aura donc fallu attendre presque trois ans avant de retrouver Star-Lord (Chris Pratt), Gamora (Zoe Saldana), Drax (Dave Bautista), Baby Groot (Vin Diesel) et Rocket (Bradley Cooper) dans une nouvelle aventure. Autant dire que nos attentes étaient extrêmement élevées face au défi qui attendait James Gunn. Mais il a relevé le challenge haut la main.



Bien assis dans notre fauteuil de la superbe salle du Publicis à Paris, nous embarquons pour le voyage le plus fun qu’on ait expérimenté depuis longtemps. On a l’impression de retrouver une bande de potes et on s’amuse, on s’amuse beaucoup.

Même si l’effet de surprise du premier volet s’est estompé, la sauce prend toujours autant : James Gunn y va à fond et les scènes d’action jouissives s’enchaînent avec une fluidité impressionnante, le tout parsemé du meilleur de la musique des années 80, parole de Star-Lord !



Dans ce grand huit d’action survitaminée, l’humour et le second degré règnent en maîtres. On se marre (vraiment) devant le cynisme de Drax, et les bourdes de (l’adorable) Baby Groot. Rocket qui n’en fait qu’à son museau est également hilarant et nous offre même l’une des scènes les plus drôles du film. Mention spéciale aux personnages secondaires et aux guests (vous risquez d’avoir des surprises !) qui apportent une fraîcheur bienvenue et qui sont tous, extrêmement attachants.

La force du film réside d'ailleurs dans cet équilibre qui allie à la perfection le blockbuster décompléxé et la profondeur des personnages.

On regrette juste que la trame narrative soit parfois reléguée au second plan, et se révèle par moments un peu poussive. Elle est heureusement rattrapée par un final convaincant et profond, qui décrochera même une petite larmichette à Rocket.

Ce deuxième volet n’augure donc que du bon pour la suite du MCU, et on a vraiment hâte de voir tout ce beau monde s’affronter dans Avengers : Infinity War en avril 2018.

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com



Chloé Valmary (24 avril 2017)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter