Les jours de la comédienne française Marie Trintignant sont comptés

La comédienne française Marie Trintignant était toujours plongée dans le coma mercredi matin, et cela depuis son arrivée à l'hôpital Universitaire de Vilnius en Lituanie où elle a été admise dimanche suite à une violente dispute avec son ami Bertrant Cantat du groupe rock Noir Désir.

Déclarée être dans un état "très très préoccupant" par le neurochirurgien français Stéphane Delajoux, l'actrice a subi mardi une deuxième intervention chirurgicale qualifiée de la "dernière chance".
L'optimisme n'était pas au rendez-vous puisque Stéphane Delajoux a confirmé, suite à l'opération, l'état très critique de Marie Trintignant : "Médicalement il n' y a plus rien à faire. On peut la soulager, mais ça n'est pas nécessaire. Elle est dans un état où il n'y a aucune souffrance, ni morale, ni physique."
Malgré une "petite amélioration" confie le médecin dans une interview au Parisien après l'opération, l'actrice a "de nouveau rechuté."
Il explique en effet que techniquement, l'intervention chirurgicale - une décompression cérébrale - "s'est bien passée", mais ajoute: "Malheureusement, on est arrivé beaucoup trop tard".
Encore mercredi matin, il s'entretenait avec ses collèges de Vilnius, mais aucune évolution favorable n'était constatée.

Bertrant Cantat, quant à lui a également été hospitalisé suite à l'altercation dans un service de toxicologie lui aussi presque dans le comas pour avoir ingurgité un dose d'alcool "dangereusement élévée".
Interrogé mardi dans le cadre une enquête préliminaire menée par la police lituanienne, il est désormais placé en garde à vue pour 48h. Il aurait avoué avoir bousculé l'actrice lors de la dispute , information que la police n'a pas confirmée.
Le quotidien local "Lietuvos Rytas" a cité mardi le Dr Anele Pavinksniene, qui a examiné Bertrand Cantat et qui affirme que son poing droit était contusionné.

T.N. (30 juillet 2003 - Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter