Les Pépites de Netflix : El Bar, le thriller d’Alex de la Iglesia

vendredi 10 novembre 2017 - 14:39 | Showbizz
Parce qu’il est parfois compliqué de savoir quoi regarder sur Netflix, nous avons décidé de dénicher pour vous les pépites à visionner sur la plateforme. Aujourd’hui c’est El Bar, le thriller d’Alex De La Iglesia qui a retenu notre attention.



Le réalisateur espagnol offre un thriller sous forme huis clos dans lequel des personnages haut-en-couleurs et stéréotypés luttent contre de mystérieux meurtres commis à l’extérieur d’un bar. Retranchés, ces derniers devront survivre tout en tentant de comprendre les raisons de ces morts inquiétantes.

Au casting, les fans de cinéma espagnol retrouveront Mario Casas. Aperçu dans The Invisible Guest, présenté dans notre deuxième numéro/a> des Pépites de Netflix, l’acteur campe une sorte de hipster barbu accro à son iPad pris au piège dans ce qui ressemble à un Vaudeville aux accents noirs. Car dans El Bar, Alex De La Iglesia ne fait pas dans la dentelle. Dans un climat de paranoïa, les personnages livreront leurs plus sombres secrets pour se dédouaner face à de mystérieux meurtres. Ces meurtres, malheureusement très vite désamorcés par une révélation rapide, laissent place à une survie et un enchaînement de scènes qui prêtent à sourire. D’un SDF s’improvisant prophète religieux tentant de passer par un trou en s’enduisant de margarine à un vendeur de lingerie honteux, le ridicule est ici roi. Mais si il y a bien un personnage dont le parcours pendant ces deux intenses heures surprend, c’est bel et bien celui d'Elena, jouée par Blanca Suárez. Vue chez Almodovar, l’actrice révèle une Elena qui, au premier abord, semble dépassée par la situation, mais gardera toute sa tête à contrario des autres survivants.

Car au sein de ce thriller paranoïaque, ce sont les personnages qui semblent le plus dangereux pour les autres et eux-mêmes. Révélant la nature profonde de l’être humain, Alex De La Iglesia ne fait pas de cadeau aux survivants, les forçant à se battre, ramper dans les égouts, se blesser mutuellement avec des mots.
Poussant son délire au maximum, Alex De La Iglesia semble s’amuser de la situation et les personnages ne sont jamais à l’abri d’une mort expéditive. Loin d’être le meilleur film du réalisateur, El Bar se révèle tout de même une expérience réjouissante et un thriller de qualité dans un catalogue Netflix très inégal et surtout apprécié pour ses séries (originales ou non).

Dans ce film qui part au quart de tour, les pires ami(e)s deviennent les meilleur(e)s ennemi(e)s et El Bar se révèle un bien beau tour de manège. Un tour de manège que Comme au Cinéma vous recommande, les nerfs bien accrochés.




Nassim Chentouf (10 novembre 2017)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter